Route Bamenda-Mbouda : retour à la normale

 Après la dégradation de la route Bamenda-Mbouda par des sécessionnistes le 9 septembre 2018, la circulation et la vie ont repris leur cours normal ce lundi 10 septembre.

La circulation des biens et des personnes est de nouveau effective, sur l’axe Bamenda-Mbouda dans la localité d’Akum (région du Nord-Ouest). La partie de la route endommagée est désormais opérationnelle. Pour un maximum de sécurité, le Gouverneur Adolphe Lele Lafrique vient d’instaurer un couvre-feu. Désormais, et ce jusqu’à nouvel ordre, il n’y aura pas de circulation de biens ni de personnes  entre 18h et 6h. Il n’y aura également plus de voyages de nuit ni de snack-bars ouverts dans cet intervalle. Seuls exempts de cette mesure, les forces de défense et de sécurité, les autorités administratives, les ambulances, et les personnes et véhicules disposant d’autorisations spéciales.

L’incident

Dans la soirée du dimanche 09 septembre 2018, des individus non identifiés se sont infiltrés dans un parc à véhicules de Bamenda. Les individus y ont dérobé un caterpillar. Ils entreprennent ensuite de creuser la route, entre Up-Station et Santa. La voie désormais impraticable, les véhicules ne peuvent plus circuler. Les individus font descendre les passagers des véhicules et des bus. Puis, avec le caterpillar, se mettent à broyer les véhicules de transport en commun. Et pour finir, ils mettent à feu le caterpillar et prennent la poudre d’escampette. Ils laissent sur le carreau un chauffeur de bus, une route grandement endommagé et des individus avec des cartes nationales d’identité dans drapeau.

Vanessa Onana

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.