Présidentielle 2018: Akere Muna communie avec le Nord

Il a promis de se pencher sur les problèmes épineux de la région une fois élu à la magistrature suprême

C’est une ville de Ngong ensoleillée qui a accueilli Akere Muna pour son son huitième jour de campagne.
Au marché de la ville où le parti a installé les tentes, plus de 1200 personnes sont presentes.

A l’arrivée du candidat, des “Akere président” fusent de partout. Le sourire du bâtonnier est un signe de satisfaction.

Sans aucune autre forme de procès il s’est adressé à ses concitoyens. Les premières paroles de son propos sont des constats. ” La population de Ngong est dans la misère alarmante. Elle semble avoir été oubliée par le gouvernement. Aucun de ses fils n’est devenu aussi illustre que le premier président du Cameroun”.

Face à ce portrait, il faut agir. Pour cela Akere Muna compte “permettre à tous les enfants d’aller à l’école”. Il promet de rendre l’école gratuite. Autres changement “des installations de santé doivent être mises à la disposition de la population”.

Comme depuis le début de cette campagne Akere Muna a promis de lutter énergiquement contre la corruption pour bâtir un pays heureux et prospère”. Seule la méritocratie sera de mise.

Longue Longue et Issa Habiba viendront mettre de l’eau dans le moulin du candidat en précisant aux populations qu’elles ont besoin de meilleures conditions de vie et de l’accès aux soins de santé. Longue Longue, qui le fera en musique, sera très applaudi par la foule de militants, sympathisants et curieux. Le meeting s’est achevé par un appel au vote en faveur du candidat Akere Muna le 7 octobre prochain. Pas d’erreur dans l’isoloir, ce sera le bulletin orange

Danielle Mouadoume B.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.