Loi de finances 2019: priorités à la sécurité et au social

L’enveloppe de 4850, 5 milliards de Fcfa sera prioritairement dédiée aux problèmes d’insécurité, de chômage des jeunes et les grands projets structurants.

 

En 2019, le Cameroun fera face à de nombreux défis. Notamment, sur les plans sécuritaire et socioéconomique. Dans un contexte de tensions qui agitent encore les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, le gouvernement se prépare injecter des fonds dans la réhabilitation des cadres de vie et des services dans ces deux régions du pays. Cela nécessite, la construction de nouvelles habitations, des écoles, des formations sanitaires, des routes et des commerces.

Chômage des jeunes

Le chef de L’État Paul Biya entend apporter davantage des réponses aux problèmes de chômage des jeunes en 2019. Après le signal fort du recrutement de 2000 enseignants d’université lancé d’ici 2021, il annonce la poursuite du plan triennal jeune en créant de nouveaux emplois. Mais aussi l’extension des infrastructures sportives. Concernant, l’insertion socioéconomique des jeunes, il y a quatre secteurs prioritaires clés: l’agriculture, l’économie, l’industrie et l’innovation technique. Ainsi, à travers le budget 2019, le gouvernement veut donc pallier les difficultés des jeunes sur le marché de l’emploi.

Projets structurants

Le gouvernement prévoit la mise en service en 2019, des grands projets structurants tel que le barrage hydroélectrique de Lom Pangar, le projet de Memve’ele et de Mekin. En plus, il va accélérer l’implémentation de la décentralisation et du développement local. Et, le suivi de la mise en œuvre du mémorandum de politiques économiques et financières. Pour honorer ses charges, l’État s’engage à traquer le blanchiment d’argent, la corruption et les transferts frauduleux dans le cadre du commerce extérieure.

@Dieudonné Zra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.