Nouveau septennat: la culture pour consolider le vivre-ensemble

Dans son discours du 06 novembre 2018, le président de la République a exhorté la Commission Musonge à promouvoir davantage la culture.

La culture, un atout indéniable pour conduire la barque Cameroun dans sa diversité. Paul Biya l’a compris depuis qu’il est pouvoir. En effet, la création du ministère des Arts et de la Culture traduit sa volonté à préserver et à promouvoir toutes les richesses culturelles du pays.

Ainsi, l’expression « Afrique en miniature » pour qualifier le Cameroun, suscite toujours des curiosités à travers le monde. C’est grâce notamment à certaines merveilles touristiques. Parmi lesquelles, le musée national, région du Centre, le pique de Rhumsiki, le parc de Waza, région de l’Extrême-Nord, les rivages de Mbimbia, non loin de Limbé, la Chefferie Bandjoun, à l’Ouest, et les chutes de la Lobé, dans le Sud.

Bilinguisme et multiculturalisme

Avec plus de 250 langues maternelles, Paul Biya n’a pas tardé à créer la Commission nationale pour la promotion du bilinguisme et du multiculturalisme en 2017. Conduite par Peter Mafany Musonge, sa mission consiste à « proposer des solutions pour maintenir la paix. Consolider l’unité de notre pays et renforcer notre volonté et notre pratique quotidienne du vivre ensemble ».
Donc, elle conforte la coexistence de différentes cultures (ethniques, religieuses etc) au sein de l’entité Cameroun.

En clair, Paul Biya, au-delà de la préservation la cohésion sociale, a le souci de l’avenir du pays. D’où son appel à la Commission Musongue, le 06 novembre dernier à «promouvoir davantage le bilinguisme et le multiculturalisme afin de conforter le vivre-ensemble ». Le chef de l’État espère que « cela permettra de rétablir le calme» . Car, indispensable au retour à des activités économiques et sociales normales dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest Cameroun.

@Dieudonné Zra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.