Nouveau septennat: un social plus accru

Le président de la République  a insisté sur la «modernisation du Cameroun » au cours des sept prochaines années, concernant son projet social.

Ces dernières années, le chef de l’État a impulsé la célérité aux projets sociaux. Concernant les logements, il a lancé par exemple le programme gouvernemental de construction de 10 000 logements sociaux en 2010 dans les villes de Yaoundé et Douala. Cela a permis à de nombreux camerounais toutes couches sociales d’avoir un abri. En plus, grâce à la coopération chinoise, 1520 logements ont été réalisés dans cinq villes secondaires.

A cela s’ajoutent, des cités municipales qui initiés par les délégués du gouvernement et les maires de certaines communes. Ce programme est soutenu par une ligne de crédit FEICOM-Crédit foncier de 10 milliards de F. D’autres projets de 10 000 logements pour des régions qui ont en besoin est en cours avec les Italiens.

Santé

Sur le plan sanitaire, le Cameroun a beaucoup relevé les plateaux techniques et construits des hôpitaux de référence ou en cours d’achèvement. Par exemple celui de Sangmélima, région du Sud, Garoua, Bafoussam et Bertoua. Aussi le président de la République a-t-il mis l’accès sur l’accès à l’eau potable à travers les communes, la construction des routes dont l’autoroute Yaoundé-Douala en cours, la réhabilitation des routes nationales.

Hôpital de référence de Garoua

Mais également la connexion au réseau électrique des zones rurales. En effet, les projets structurants (barrage de Lom pangar, le port autonome de Kribi etc), lancés par le chef de l’Etat, témoignent de son engagement à améliorer les conditions des populations.

Avancées évoquées par Paul Biya

Dans son discours inaugural, le président de la République a relevé que « nous avons donné une nouvelle impulsion à nos grands projets d’infrastructures ». Il a cité entre autres, la production d’énergie, la distribution d’eau potable et la construction des routes. « Malgré les difficultés de la conjoncture, de nombreux chantiers ont été ouverts dans les domaines de la santé, de l’éducation et des services sociaux » a précisé Paul Biya. Assurément « des avancées notables ont été réalisées » s’est-il réjoui. D’où sa conclusion : « nous avons maintenu notre cap vers l’émergence. Notre pays est en pleine transformation et qu’il avance résolument dans la voie du progrès. »

@Dieudonné Zra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.