Première journée CAN feminine Ghana 2018: un bouillon de surprises

Le Nigeria battu par l’Afrique du Sud, la Guinée Equatoriale laminée par la Zambie etc. Cette Première journée CAN feminine Ghana 2018 a surpris plus d’un.

 

Si l’on s’en tenait aux prognostics sur le papier, le Cameroun aurait puni le Mali, l’Afrique du Sud aurait péri sous le Nigeria, la Zambie aurait subi la Guinée Equatoriale et le Ghana aurait march sur l’Algérie . Mais le film n’a pas obéit au scénario. l’Afrique du Sud a battu le Nigeria par la plus petite marque, le Ghana a difficilement dominé l’Algérie par un but à 0, le Cameroun a dû  réagir face à une équipe malienne déterminée et la Guinée Equatoriale , deux fois championnes a été humiliée par la Zambie 5 buts à 0.

La Première journée CAN feminine Ghana 2018 Vue par la tanière

Le cas du Nigeria intéresse particulièrement le Cameroun. Les Lionnes sont tombées 4 fois en finale face aux super falcons du Nigeria. Pour toute l’opinion , leur défaite face à l’Afrique du Sud devrait être le salut pour l’équipe camerounaise , mais le coach Joseph NDOKO lui est plus objectif. “ça démontre que le football se développe partout ,qu’on ne se limite plus au papier. Autant on a dit que le Cameroun est favori, autant on l’a dit pour le Nigeria. Elles se sont faites prendre comme tel ,il va falloir que ça nous serve de leçon”.

De son côté , Marlyse Ngo Ndoumbouk  respecte la Victoire zambienne et donne une lecture des autres équipes : “Elles se sont préparées pour remporter le trophée . Toutes les équipes qui sont là sont qualifies ça veut dire que chacune d’elles est potentiellement capables de gagner le trophée. Si le Nigeria a négligé l’Afrique du Sud malheur leur en, a pris . Ells auraient dû entamer la rencontre autrement”.

La Première journée CAN feminine Ghana 2018 Vue par la presse

La presse camerounaise et internationale présentes au Ghana pour la couverture de la competition a également Cette La Première journée CAN feminine Ghana 2018.

Salif DIAKITE: footmali.com: “je pense que c’est parti pour une CAN en surprises (…) la défaite du tenant en titre le Nigéria, face à l’Afrique du Sud 1-0, la Guinée Equatoriale a lourdement chuté face à la Zambie 5-0, le Mali a bien secoué le Cameroun avant de se faire rattraper et ensuite les camerounaises ont pris le dessus. C’est très bien parti pour le moment”.

 

 

 

Dominic, sport photographer, Ghana: “the first round was very competitive. The opening match was very excited between black queens and Algeria. Zambians; I never thought they would score with a huge marge of five goals. And they even missed a sport cake, it could have been 6. If the Nigerians are not careful, I think, they will get out of the competition “.

 

 

 

 

 

 

 

Souleymanou Abdou, Bepandainfo.com:” On a eu comme une surprise autour de certaines équipes qu’on n’attendait pas et même certaines qui étaient considérées comme des favoris qui ont eu de la peine à remporter leurs premiers matches. Le Ghana, malgré la Victoire a peiné face à l’Algérie . lorsqu’on récapitule, on note que le football au niveau des femmes a grandi, a pris de la hauteur et on ne peut qu’être fier de voir une CAN feminine qui a vraiment donné du ton en ce qui concerne la qualité du jeu”.

 

 

 

 

 

 

Atumkese Kwaleh, the Sun Newspaper, Cameroon: “the first opening games have been very interesting. Cameroon -Mali was one of the best games. you could see the physical battle, players were “hungry” ,they needed goals. In group B, Nigeria-South Africa was very shocking, because knowing that Nigeria has been the champion for over 9 times, it would be shocking that in the first match, they win them 1 to 0. That was very impressive because speaking as a Cameroonian ,I would like them to go down with 0 . As for Equatorial Guinea and Zambia, that was surprising. Everybody needs to watch out with Zambia”.

 

 

 

 

 

 

La competition se poursuit ce 20 novembre avec le début de la deuxième journée . le Ghana sera face au Mali dès 16h30 et à 19h30 (heures du Cameroun) , les Lionnes se mesureront à l’Algérie.

 

 

 

Odeline Stella Mouazan, envoyée spéciale au Ghana

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.