Nguon 2018 : Les miss aux fourneaux

C’est un exercice culinaire qui avait pour objectif de jauger le niveau de maîtrise de l’art culinaire chez les prétendantes au trône de “Miss Nguon 2018”.

Elles étaient 24 au total à venir ainsi présenter à l’appréciation d’un jury leurs prouesses en matières culinaires. Le but étant, selon la commission culinaire, de voir si ces filles, qui s’apprêtent à fonder des familles, sont capables de préparer des mets traditionnels ou même modernes dignes de ce nom.


A tour de rôle, ces reines de beauté ont présenté des menus très souvent issus du terroir: le “Njapche” aux pistaches accompagné du couscous, le ” Nchakete” accompagné du plantain ou tout simplement des choux sautés et du couscous.
Après un début de cuisson à domicile, les filles disposaient de 30 mn pour remettre leurs mets cuits à point.
Ainsi, au terme du temps réglementaire , le verdict du jury a été sans équivoque. De l’avis même de M. David Nzudié, membre de la commission culinaire, la sauce était un peu trop salée. Cette tendance à abuser du sel de cuisine étant une remarque valable pour la majorité des candidates, leur attention a été attirée sur la nocivité de l’hyper salinité des aliments. L’hypertension artérielle étant la conséquence La plus décriée.


Au final , le jury a néanmoins jugé les performances des unes et des autres satisfaisantes dans l’ensemble.

Aline Florence NGUINI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.