Budget de l’Etat 2019: les priorités de chaque région

La sécurité, la décentralisation, la construction des routes et autres infrastructures de la CAN font partie des grandes lignes du budget d’investissement public 2019.

D’une enveloppe de 4850, 5 milliards de Fcfa, le bugdet de l’Etat pour l’exercice 2019 devra relever le niveau de vie des Camerounais. Quant au budget d’investissement public, il s’élève à 1 327,6 milliards de Fcfa. Soit une hausse de 1292 milliards par rapport à l’année antérieure. En effet, c’est cette enveloppe qui vise à réaliser les projets contenus dans le journal des projets, rendu public par le ministre de l’Economie, Alamine Ousmane Mey.

Le lancement technique du budget de l’Etat les 10 et 11 janvier, permet de ressortir les principaux projets des différentes régions. Au centre des préoccupations, le parachèvement des infrastructures prévues pour la CAN, la mise en œuvre du plan d’urgence pour l’accélération de la croissance et le plan triennal spécial jeunes. Mais aussi la lutte contre l’insécurité et le renforcement du processus de la décentralisation.

Priorités de chaque région

Pour la région de l’Adamaoua, l’accent sera mis sur:

-la réhabilitation des routes,

– la construction de forages,

– les aménagements hydro-électriques.

La région du Nord privilégie:

-la construction des routes

-la poursuite de l’électrification rurale.

Quant à la région de l’Extrême-Nord, il est prévu:

-la construction des infrastructures sociales de base. Par exemple, les hôpitaux et les forages.

Parmi les priorités de la région de l’Ouest:

-les chantiers de la CAN et la décentralisation.

Dans la région du Centre, le Bip concerne plus:

-la poursuite des chantiers des infrastructures sportives et sociales,

-la décentralisation et la réhabilitation des routes.
Comme ailleurs, la région de l’Est mise aussi sur:

-la réhabilitation des routes communales,

-l’équipement de nombreuses écoles primaires.

La région du Littoral entend parachever:

-les stades prévus pour la CAN,

-faciliter la mobilité urbaine.

Les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest touchées par les tensions ont besoin:

-des infrastructures sociales de base.

-En priorité, les maisons, les centres de santé et les écoles.

L’ouest met l’accent sur:

-la construction de routes,

-l’électrification rurale. Enfin, le Sud du pays met en tête:

-la réhabilitation,

-Et le bitumage des routes.

@Dieudonné Zra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.