Corporation: Africa Food quitte le Gicam

L’entreprise détentrice de la marque Broli a signifié sa démission au Groupement interpatronal du Cameroun par le biais d’une correspondance adressée au président, Célestin Tawamba.

La campagne de diffamation sur les réseaux sociaux depuis un certain temps. C’est ce qui explique le départ soudain de l’entreprise Africa Foods Manufacture du Gicam. Ce que l’entreprise qualifie de « campagne de diffamation » dans un communiqué, remet en cause, la fiabilité de ses produits sur le marché camerounais. En particulier, le Riz Broli et Armanti.

« Depuis quelques mois, notre entreprise (AFM), membre du groupement est la cible de plusieurs campagnes de diffamation et de manipulation orchestrées par un acteur mauvais perdant, dont la seule stratégie se résume à l’hégémonie quasi-monopolisée », explique Evariste Helle, administrateur général d’Africa Food Manufacture.

Réponse du Gicam

En réponse à la correspondance de Africa Food, le Gicam dit regretter cette décision « aussi subite qu’incompréhensible ». Aussi  le groupement rappelle-t-il à sa décharge n’avoir jamais été saisi d’une demande d’intervention. Et, précise  qu’il a été par le passé au côté de AFM, dans une affaire d’huiles végétales prétendues cancérigènes qui opposait cet importateur au gouvernement camerounais.

Africa Food pourtant innocenté…

Les responsables de Africa Food Manufacture ont eu une réunion avec le ministre du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana, le 03 janvier 2019. Occasion de lui expliquer les contours du dénigrement des produits de marque Riz Broli et Armanti sur les réseaux sociaux. Au terme des échanges, le ministre a conclu que le riz Armanti et Broli sont de bonne qualité. « Ce que je voudrais dire aux Consommateurs, c’est que les produits sont propres à la consommation humaine » a-t-il déclaré.

@Dieudonné Zra

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.