Course de l’espoir 2019: Carine Tatah est la reine de la montagne

5 heures 33 minutes, 4100 mètres et la native du Nord-ouest est championne.

C’est une deuxième victoire consécutive pour cette jeune dame.

Lente à la montée, speed à la descente

Elle aura pourtant eu une ascension difficile à l’aller. Tantôt deuxième, tantôt troisième. Mais, elle a continué de courir. Le terrain accidenté du Mont ne lui aura été d’aucune aide. Au contraire ! Guidée par un esprit de vaincre, elle a continué. Arrivée au sommet du Char des Dieux, les choses ont changé. La tendance s’est inversée. Carine Tatah, puisqu’il s’agit d’elle a mis les bouchées doubles. Alors qu’un autre nom circule dans les gradins, elle créé la surprise. Elle descend rapidement la colline et franchie la première la ligne d’arrivée. Au compteur 5 heures et 35 minutes. Ça y est, elle est championne et les 10 millions mis en jeu sont les siens. Elle est la grande gagnante dans la catégorie Seniors dames.

Médaille d’argent et de bronze

Aucune surprise pour le public, lorsque Ngalim Lisette arrive au stade omnisports de Molyko après la championne. Le pas sûr et la tête haute, elle traverse la ligne jaune. L’émotion manque de la faire s’écrouler. La difficulté de l’exercice se lit sur son visage qui a perdu ses couleurs avec l’effort. Un effort que viendront récompenser les 7 millions dûs à son rang dans la course, chez les Seniors dames.
A sa suite Yvonne Ngwaya. Un autre grand nom de la Course de l’Espoir. Sept fois championne avec quatre victoires consécutives. Ici on pense que c’est elle la vraie reine des montagnes. Émue et déçue, elle fait le dernier pas avant de s’abandonner à la fatigue. La satisfaction du devoir accompli est palpable. Elle sourit au public et remercie le ciel. Cette performance lui vaut d’empocher la somme de 5 millions de FCFA prévue par le Comité d’organisation de la Course de l’Espoir dans la catégorie Seniors dames.
Comme chez les Seniors hommes, c’est un tiercé gagnant pour la région du Nord-ouest, habituée du podium et surtout de la première marche

Danielle Mouadoume B., envoyée spéciale à Buea

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.