Mincom: la Sopecam sollicite un appui permanent de l’État

La demande a été adressée ce jour au Ministre René Emmanuel Sadi qui visitait pour la première fois la Sopecam en qualité de Ministre de la Communication.

Nommé Ministre de la Communication dans le gouvernement du 4 janvier, René Emmanuel Sadi, a choisi ce 20 février pour visiter les locaux de la Société de Presse et d’Édition du Cameroun (Sopecam), société dont il assure la tutelle. Le Mincom a également saisi l’occasion pour s’entretenir avec les responsables de la structure à la tête de laquelle se trouve Marie-Claire Nnana.

Doléances

L’hôte du jour après le tour du propriétaire aura porté les doléances du personnel et les besoins de la structure auprès de l’illustre visiteur.
Parmi ceux-ci l’aide institutionnelle de l’État sollicitée par la Sopecam pour améliorer son rendement. Un soutien qui permettra de galvaniser les effectifs et d’améliorer le rendement pour une couverture plus optimale de l’actualité et des sujets d’intérêt humain.

Accueil  chaleureux

Le Ministre qui s’est dit satisfait de l’accueil qui lui a été réservé a promis de revenir très prochainement. En effet, le porte-parole du gouvernement se dit satisfait des produits offerts par cette entreprise par la qualité des contenus.  “Il me tardait de venir à la Sopecam que tous les Camerounais connaissent comme étant l’une des sociétés emblématiques de notre pays ” a-t-il souligné. ” Cameroon Tribune ne se présente plus, c’est un journal de qualité, et on y trouve des articles de référence ” a-t-il ajouté. Les comparant aux maillots des Lions indomptables du football, René Emmanuel Sadi a confié aux responsables de l’entreprise qu’ils représentent pour le Cameroun “des hommes et des femmes importants “.

Une oreille attentive

Au sujet des requêtes faites le Mincom a dit avoir bien noté les doléances qui ont été exprimées “en particulier, la nécessité d’accorder à la Sopecam au même titre que ce qui est fait ailleurs, une aide institutionnelle de l’État”. Selon René Emmanuel Sadi, “c’est une aspiration tout à fait légitime. Je crois qu’on peut promettre de tout mettre en œuvre pour que cette demande soit examinée le plus favorablement possible “. Engagement a également été pris de porter cette doléance à l’attention de qui de droit en vue d’une solution probable.

@Dieudonné Zra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.