Présidentielle 2019 au Nigeria: le scrutin reporté pour défaut de matériel

Au terme d’une réunion d’urgence dans la nuit du 15 au 16 février 2019, le président de la Commission Nationale Électorale Indépendante du Nigeria (INEC), a évoqué des difficultés matérielles et logistiques.

Alors que plus de 80 millions d’électeurs s’apprêtaient à aller aux urnes, le 16 février, l’INEC indique plus tôt dans un communiqué que les élections générales sont reportées au 23 février 2019.

Plus concrètement…

Trois centres de la Commission avaient été incendiés ces derniers jours lors des heurts. En plus, les équipements nécessaires à la tenue du scrutin n’avaient pas pu être délivrés à temps dans de nombreuses localités. « La Commission en est arrivée à la conclusion qu’organiser ces élections dans les temps indiqués n’était plus possible » a regretté Mahmood Yakubu, président de la Commission Nationale Électorale Indépendante du Nigeria. « C’est une décision difficile à prendre pour la Commission, mais elle est nécessaire pour le bon déroulement des élections et à la consolidation de notre démocratie» a-t-il ajouté.

Réactions des observateurs

Certains observateurs de la scène politique, redoutent des conséquences économiques. Car, nombre de citoyens avaient fait un long voyage pour aller voter dans la province d’où ils sont originaires. Ce qui peut coûter un peu plus cher. Sur le plan national, la fermeture des aéroports et des frontières à l’occasion du scrutin entrainent aussi des pertes importantes.

À cela, s’ajoutent les fonds publics dépensés en vain pour la tenue des élections le 16 février. Concernant la date du 23 février, l’on risque d’assister à une baisse importante du nombre d’électeurs à ces élections générales. Un deuxième voyage n’étant pas évident pour certains électeurs.

@Dieudonné Zra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.