Extrême-Nord : Les routes de Maroua endeuillent des familles

Ces dernières semaines, plusieurs accidents de la circulation ont été enregistrés dans la capitale de l’Extreme-Nord, avec un bilan lourd.

 

Le sujet alimente les conversations dans la cité capitale de l’Extrême-Nord. En un mois seulement, on enregistre plusieurs accidents mortels. Une situation qui inquiète les populations de la ville de Maroua au moment où les élèves reprennent le chemin de l’école.

 

Rencontré en plein exercice de son activité, Saidou Goggo, moto-taxi, se rappelle des deux derniers cas : « Un camion venait du Pont vert. Arrivé au Carrefour de la Préfecture, un moto-taxi qui portait deux enfants voulait le doubler. Malheureusement ils ont percuté le camion et un enfant d’environ 15 ans a été écrasé par le camion. Le dimanche (14 avril 2019 NDLR), le chauffeur d’une voiture de tourisme perd le contrôle de son engin, et cogne une maman de 75 ans à Kongola. Elle decedera sur place, tandis que 3 passagers gravement blessés sont conduits d’urgence à l’hôpital régional de Maroua ». Le corps de la victime a été conditionné par les sapeurs-pompiers de Douggoi, et remis à sa famille pour inhumation. 

 

Des drames qui plongent dans la tristesse plusieurs familles. Au banc des accusés, les conducteurs de motos. Selon Yaya, riverain : « Ceux qui conduisent les motos ne sont pas du tout responsables. Ils ne respectent pas le code de la route et vont toujours à vive allure ». L’absence des panneaux de signalisation dans les carrefours de la ville de Maroua, et le non-respect des passages cloutés, sont aussi cités par les populations.

 

En outre, les véhicules gros porteurs qui circulent en plein centre-ville sont aussi considérés comme des dangers permanents. Plusieurs observateurs appellent la police et la gendarmerie à renforcer leur présence dans les carrefours de la ville de Maroua. Ceci, afin de rappeler à l’ordre les conducteurs véreux, mais aussi, protéger les élèves.

Job NGANADAKO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.