Garanti Express : le frein de la mort

Un bus de l’agence Garanti Express fait 03 morts au quartier à Nsam à Yaoundé, alors qu’il s’apprêtait à rentrer dans le terminal de l’agence.

 

Il est environ 17h, le lundi 08 avril, lorsque l’incident mortel survient. Un bus de la compagnie de transport interurbain Garanti Express perd ses freins, alors que l’agence n’est plus qu’à quelques mètres.

Le véhicule, tel un cheval en furie, échappe au contrôle du conducteur, qui se démène sans résultat. Dans sa course folle, le bus percute trois infortunés, avant de s’écraser contre un mur. Les victimes, un moto taxi et son client, ainsi qu’une dame, n’auront aucune chance de survie.

L’accident de ce lundi laisse derrière lui d’importants dégâts matériels. Notamment, le mur de la poissonnerie Congelcam, devenu à l’occasion un torero. Mais aussi, des étals de commerce dispersés ça et là. À l’intérieur du véhicule, le choc est beaucoup plus émotionnel. Aucun décès ni de blessé enregistré.

La cause déclarée de cet accident mortel, « perte de freins », vient, encore une fois, sonner le tocsin dans le milieu des transports. Le ministre, Jean Ernest Massena Ngallè Bibehe, le 29 mars dernier, relevait que l’état technique des véhicules est à 20% la cause des accidents routiers.

Vanessa Onana

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.