Barrage de Memve’ele : Hele Pierre contrôle le Plan de gestion environnementale

Le ministre de l’environnement, de la protection de la nature et du développement durable (Minepded) à visiter l’aménagement hydroélectrique de Memve’ele. Hele pierre voulait s’assurer que le plan de gestion environnemental est bien respecté dans le cadre de ce projet.

 

Cette visite d’inspection a révélé que les 43 mesures prescrites sont exécutées à 93%. Globalement le projet connait une évolution satisfaisante. Cependant quelques problèmes demeurent malgré les actions pérennes que le gouvernement pose pour éviter le plus de dommages aux populations et à l’environnement.

 

Quelques écueils

 

Parmi les problèmes suivis de près par ces spécialistes, l’accumulation des déchets dans les réservoirs d’eau. Un véritable danger pour le fonctionnement du barrage et la qualité de l’eau. Narcisse Waffo. Autres sources d’inquiétude, la concentration des gaz à effet de serre, le sort des  arbres envahis par les eaux du barrage et les risques de crû. Mispa Loga et l’équipe d’environnementalistes du projet montent la garde

 

En cours de résolution

 

Des efforts considérables ont été consentis, mais beaucoup reste à faire. Le recasement  des populations vivant dans la zone d’emprise doit par exemple être accéléré. Dans la prise en compte de sa responsabilité sociétale, les responsables du projet de Memve’ele ont également pris à bras le corps l’accompagnement des populations. Dépossédées de leurs terres, de leurs plantations et parfois déplacées, ces populations nécessitaient d’être réinsérées au plan socioéconomique. Réponse du gouvernement, la création du programme d’accompagnement socioéconomique de Memve’ele, le PASEM. Organisme charge d’atténuer les impacts négatifs et d’amplifier les impacts positifs de la mise en œuvre du barrage sur les populations riveraines. Un programme aux effets indéniables.

 

CRTV – SUD

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.