Conférence Épiscopale Nationale : qui pourrait succéder à Mgr Kleda?

Alors que les évêques de la Conférence épiscopale nationale sont réunis à Yaoundé depuis le 1er mai, on se prépare à l’élection d’un nouveau président. Critères d’éligibilité.

 

Pour être à la tête de la Conférence épiscopale nationale (Cenc), plusieurs critères doivent être remplis. Premièrement, seuls les archevêques peuvent être candidats. Un archevêque, c’est un évêque placé à la tête d’une province ecclésiastique. Au Cameroun, il y en a cinq. Bamenda, Bertoua, Douala, Garoua, et Yaoundé.

Deuxièmement, les potentiels candidats ne doivent pas avoir occupé ce poste par le passé. On n’est donc Président de la Conférence épiscopale nationale qu’une seule fois. En troisième lieu, ils ne doivent pas avoir plus de 75 ans. Toutefois dans certains cas, l’une ou l’autre de ces exigeances pourrait être atténuée.

 

La Cenc

C’est une association de l’ensemble des évêques de l’église catholique du Cameroun. Elle se compose d’un secrétariat, de quatorze commissions épiscopales, de dix services nationaux. Elle se réunit en assemblée plénière deux fois par an. Son président est élu pour un mandat de 5ans, renouvelable.

Après deux mandats, Monseigneur Samuel Kleda passera le témoin ce samedi 04 mai, à son successeur à la présidence de la Cenc.

Vanessa Onana 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.