Emblèmes nationaux: l’hymne national, un chant de ralliement

Ce chant a été conçu par ses auteurs, comme hymne national officiel de l’État du Cameroun, le 05 novembre 1957 à la faveur de la loi N° 57-47 du 05 novembre 1957 en son article premier.

« Ô Cameroun berceau de nos ancêtres » en français et « O Cameroon, thou Cradle of our fathers » en anglais est un chant qui suscite chez les Camerounais, l’attachement à la mère patrie. Il a été composé par les élèves de l’Ecole Normale de Foulassi, promotion 1925-1928. Il s’agit de René Jam Afane pour les paroles, et Samuel Minkyo Bamba pour la mélodie.

Valeurs de l’hymne national

L’hymne national du Cameroun exalte l’attachement à:
– la patrie (berceau de nos ancêtres),
– la liberté,
– l’unité nationale,
– l’amour,
– au travail, à l’intérêt général,
– la dignité etc.

Aussi appelle-t-il au devoir de mémoire, au souvenir de ceux qui, au péril de leur vie, ont œuvré pour la construction du Cameroun. En plus,
symbole de la Nation toute entière, le respect de l’exécution de l’hymne national est un devoir patriotique.

Sanctions

Alors, l’atteinte au respect des emblèmes nationaux est une attitude condamnable. Surtout que la loi de l’emblème N°3/A souligne en son article 2 l’outrage ou l’injure envers le drapeau du Cameroun sous quelques formes qu’ils aient été accomplis, qu’ils aient été faits verbalement, par écrit ou par quelque geste que ce soit, seront punis d’un emprisonnement de un à trois mois et d’une amende de 5000 à 25 000 francs Fcfa.

@Dieudonné Zra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.