Examens officiels: aucune rupture dans les paiements des frais des correcteurs au lycée de Biyem-Assit

Après une après-midi houleuse, chargée de revendication et de vacarme ce mercredi 08 mai 2019, les bénéficiaires concernés par le  paiement des frais de déplacement pour les corrections et les délibérations des examens des sessions de 2014 à 2016, peuvent à nouveau passer à la caisse du lycée de Biyem-Assi.

C’est une ambiance studieuse qui règne ce 09 mai 2019 au Lycée de Biyem-Assi à Yaoundé. Loin du vacarme qui, selon certaines mauvaises langues, a failli conduire à une altercation ce mercredi 08 mai 2019 du côté de l’intendance de l’établissement.
Assis sur les bancs publics installés en face du bureau du proviseur de cet établissement certains enseignants  bavardent entre eux. On saura plus tard, qu’il s’agit de quelques-uns des enseignants concernés par le paiement des reliquats des frais de déplacement pour les corrections et les délibérations des examens officiels de l’enseignement secondaire des sessions de 2014 à 2016.

Paiement des sessions de 2014 à 2016.

En pleine séance de travail dans son bureau en compagnie de ses collègues en service à l’Office du Baccalauréat, Madame Onambele Bindzi, proviseure du lycée de Biyem-assi, a bien voulu nous expliqué ce qui s’est passé mercredi dans l’établissement dont elle a la charge.
« Nous payons depuis bientôt deux semaines, et ceci selon une programmation les reliquats des frais de déplacement. Maintenant, il y’a des personnes qui viennent sans être appelées. Et ce sont elles qui sèment le désordre en voulant être payer tout de suite et à leur convenance. Malheureusement pour eux ce n’est pas possible », raconte la proviseure.

Grogne

Elle poursuit en expliquant qu’à la date du mercredi 08 mai 2019, certains enseignants venus de certains sous-centre situés dans d’autres villes ont empêché que les paiements des sous-centres d’Obala, de Ngoumou et de Mfou soient faits. Estimant qu’ils viennent des villes plus éloignées et de ce fait, devraient être payées en priorité.
Une demande qui n’a pas été complètement bottée en touche par la proviseure, mais qui selon la pédagogue, nécessitait une certaine réorganisation. Notamment une étude des comptes pour estimer les montants disponibles et déléguer certains responsables. « Malheureusement, certains collègues n’ont pas voulu suivre les consignes préétablies. Créant plutôt du grabuge et mettant fin aux paiements de la journée », avoue-t-elle.
Elle précise par ailleurs qu’une circulaire affichée au babillard du service d’intendance indiquait clairement l’ordre de passage des différents sous-centres d’examen. Et alors que se prépare dans quelques jours le concours d’entrée en 6ème, elle a sollicité que le nombre de paiement par jour soient réduits.

La suite

Les paiements ont donc repris dans le calme ce jeudi 09 mai 2019. Mais désormais, seules les personnes contactées seront reçues. Le Chef de l’Etablissement espère en tout cas que ses collègues feront preuve de patience. Les enseignants que nous avons rencontré ce matin disent avoir été appelés et espèrent qu’ils pourront rentrer en possession de leurs frais. Afin de reprendre la route.

Jeanne Ngo Nlend

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.