Le boulevard du 20 Mai : Chantre de l’unité nationale

Fête nationale 2019: le Boulevard du 20 Mai, chantre de l’unité nationale.

Le lieu a servi de plateformes d’expression à différents acteurs pour appeler à l’unité, la paix et la stabilité du Cameroun.

Yaoundé, Boulevard du 20 mai, 47e fête de l’Unité. Présents à la tribune d’honneur le Chef de l’État, Paul Biya, qu’accompagne la Première dame, Chantal Biya.

Le coup d’envoi de la parade est donné avec l’arrivée du Président de la République à 11h précises. Pour annoncer les couleurs, la compagnie musique de la gendarmerie nationale va surprendre plus d’un à travers une entrée remarquée faite de pas de danse bien de chez nous.

Première partie : défilé à pied et monté

Les troupes à pied seront les premières à battre le pavé devant le Chef de l’Etat,  les membres du corps diplomatique, les personnalités religieuses, les invités et autres citoyens ordinaires.
Tous ont tenu à leur rendre hommage à travers la station debout tout au long de leur passage qui aura duré une quarantaine de minutes.

Un défilé marqué notamment par la participation d’un contingent congolais et du passage de certaines unités telles que la section cynophile  dont les chiens auront fait l’objet d’une certaine curiosité. Idem pour les éléments du GPGIGN , les forces spéciales ou encore la compagnie anti-émeutes remarqués notamment par leurs armures impressionnantes.
La compagnie à cheval de la garde-presidentielle ouvrira par la suite le défilé des troupes montées et motorisées où chevaux et engins militaires seront mis en exergue.

Défilé civil

Avec plus de couleurs, le défilé civil captivera encore plus l’attention des spectateurs. Les Lions indomptables U17 marcheront ainsi en brandissant leur trophée récemment gagné de haute lutte.
Les jeunes déplacés internes, quant à eux, ont tenu bien haut l’arbre de la paix dont la signification n’avait de mystère pour personne. Parmi les passages les plus applaudis figurait aussi certainement celui des jeunes sapeurs-pompiers dont la jeunesse aura marqué les esprits.

Messages de paix

Pour le reste, les messages brandis par les élèves et étudiants ainsi que les chants avaient pour principaux  corollaires : la paix, l’unité, le développement,  la lutte contre les discriminations ainsi que la consommation des stupéfiants.


Un message repris par les sept partis politiques qui ont pris part au défilé : ANDP, FSNC, MDR, UDC, UPC, UNDP et RDPC. Ils sont venus réaffirmer,  drapeaux en main, pour certains et main sur le cœur pour d’autres, leur ardent désir de vivre dans un Cameroun où règnent plus que jamais la paix et l’unité nationale.

Aline Nguini

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.