Attentat de Manyu: retour sur les évènements

Selon le communiqué du ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, un véhicule appartenant à la Police nationale a été victime d’un attentat dans la matinée du 15 juin 2019.

 

4 morts côté fonctionnaires du Corps de la sûreté nationale et 6 blessés pris en charge à l’hôpital militaire de Douala. C’est le bilan de cet attentat à « engin explosif improvisé, placé par les terroristes à 9 km de l’arrondissement d’Eyumojock, département de la Manyu, région du Sud-Ouest » souligne le communiqué du gouvernement. Un acte que le gouverneur de la région du Sud-Ouest, Bernard Okalia Bilaï condamne avec la plus grande fermeté.

En rappel, ledit véhicule faisait partie d’un convoi des Forces nationale de défense et de sécurité en provenance de la ville de Mamfe.

Engagement du  gouvernement

Face aux tensions dans les régions en crise, le gouvernement multiplie des efforts accrus en vue d’un dialogue inclusif. Aussi réitère-t-il le soutien de toute la nation aux forces de défense et de sécurité. En plus, il se veut déterminé à « tout mettre en œuvre, pour rétablir l’ordre et la sécurité dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest ».

Par ailleurs, le chef de l’État Paul Biya, rend hommage aux valeureux soldats tombés armes à la main et adresse ses sincères condoléances aux familles éprouvées ainsi que ses souhaits de prompt rétablissement aux blessés.

@Dieudonné Zra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.