CAN 2019: Cameroun-Ghana, les leçons de la rencontre

Le match était annoncé comme le choc du Groupe F de cette CAN 2019. L’affiche, si belle sur le papier, a fini par être un match constipé par un excès de prudence et de tactique de la part des deux sélectionneurs. Camerounais et ghanéens se séparent 0-0.

A la conférence de presse d’après match, le coach Clarence Seedorf ne semblait pas surpris.

Match nul logique en effet, car chacune des deux équipes a eu sa période de domination. Celle du Ghana se résume aux dix dernières minutes de la rencontre. La défense camerounaise, déjà émoussée, a subi les assauts du ghanéen Owusu Kwabena (entré pour cette fin de partie) dont la frappe touche la transversale du but gardé par André Onana. Le public camerounais d’Ismalia a eu chaud, surtout que quelques instants après, lorsque Andrew Yiadom a failli aussi marquer pour le Ghana. La période de frayeur des Lions commence avec la sortie à la 82ème minute de André Franck Zambo Anguissa.

Zambo Anguissa : Le Lion vraiment indomptable.

Le milieu de terrain des Lions Indomptables livre une copie propre depuis le début du tournoi. Ce samedi 29 Juin, il est élu homme du match pour la deuxième fois. Pendant que le milieu est crispé, il contraint à des passes en retrait et des actions sans grande inspiration. Zambo Anguissa prend le match à son compte, allie technique et puissance pour désaxer l’équipe des Black Stars.

  • 82 minutes jouées.
  • 34 passes sur 44 réussies (89%)
  • 3 dribles sur 4 réussis
  • 9 duels sur 15 réussis
  • 2 tacles sur 3 réussis

Son volume de jeu était impressionnant, contrairement à nombre de ses coéquipiers.

Kana, Njie, Bassogog, les déceptions du jour.

Le onze entrant de Clarence Seedorf remettait au gout du jour le 3-5-2 des années 2000 avec trois défenseurs centraux (Bong, Ngadeu et Kana Biyik). Pendant les matches amicaux, ce système a été utilisé contre le Mali sans Kana Biyik. On n’est donc pas surpris par les errements du défenseur qui a exposé plusieurs fois son gardien de but par des passes en retrait osées. Quant à Christian Bassossog, son jeu trop stéréotypé refait surface. Les défenseurs maitrisent ainsi ses jeux de corps. Il n’est pas efficace devant les buts lorsqu’il reçoit un caviar offert par Karl Toko Ekambi à la 41ème minute. Comme au premier match, le meilleur joueur de la CAN 2017  n’a pas été à la hauteur. Clinton Njie pèche par un excédent d’actions fantaisistes et maladroites.

Leçons multiples pour cette rencontre

Premièrement, les deux équipes ont livré un duel tactique. Seedorf et Appiah se sont appuyés sur la vidéo pour l’organisation tactique de leurs équipes. Avec ce deuxième match nul, le Ghana peut encore se qualifier. Une victoire au prochain match contre la Guinée Bissau suffira. Le Cameroun a débuté la rencontre sans quatre des titulaires du premier match (Yaya Banana, Choupo-Moting, Njoum, Tchakounte Dawa). Cela peut permettre d’apprécier la profondeur de l’effectif camerounais qui n’a toujours pris aucun but. Les Lions Indomptables sont premiers de leur groupe avec 4 points. Ils ont déjà un pas en huitièmes de finales. Dans la pire des hypothèses, les Lions seront parmi les quatre meilleurs troisièmes. Il faut néanmoins revoir la fonctionnalité des joueurs de couloir et la combativité des milieux de terrain. Contre le Bénin, le 2 Juillet, il sera plus aisée de tirer des conclusions sur la qualité de cette cuvée 2019 du Cameroun.

DANIA EBONGUE

Envoyé spécial à Ismaïlia.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.