#France2019 : les Lionnes se réjouissent de leur qualification

Après leur brillante qualification ce 20 juin pour les 8èmes de finales de la Coupe du monde féminine, Lionnes Indomptables et staff sont heureux d’avoir rendu hommage au pays.

NCHOUT NJOYA AJARA a ouvert le score pour le Cameroun à la 59ème minute. Marquant contre son camp, Marie Aurelle AWONA égalise à la 79ème. Dans les arrêts de jeu, grâce à son deuxième but à la dernière seconde, l’attaquante camerounaise de Valerenga en Norvège offre la qualification aux Lionnes Indomptables. Une deuxième qualification consécutive en 8èmes de finales d’une phase finale de Coupe du monde. La joie dans la tanière est grande.

L’émotion des Lionnes

Gabrielle Aboudi Onguene : « Nous sommes très émues .Nous avons gardé le moral. Moi personnellement c’est le match d’hier qui m’a beaucoup inspirée. J’ai vu l’argentine être menées 3-0 et en moins de trente minutes , prendre un point et lorsque nous avons pris un but , nous avons continué à bousculer parce qu’on savait qu’un but pouvait nous emmener loin et nous faire arracher cette victoire »

Annette NGO NDOM : « les mots me manquent .C’est un moment de joie, de bonheur, parce que le match a été difficile .On a cru jusqu’au bout. La Nouvelle-Zélande a égalisé, on s’est dit qu’il fallait redoubler d’efforts. Et là, le deuxième but vient à pic. Ma performance, je rends juste grâce à Dieu parce que lui seul sait comment je bataille, comment je travaille dur. Merci vraiment à tous ceux qui nous soutiennent, nous disons merci au Seigneur »

Marie Aurelle AWONA : « J’ai culpabilisé énormément. J’ai même pleuré à la fin parce que même si on a gagné, je n’arrivais toujours pas à réaliser. Là je me sens mieux mais j’ai toujours ce but en tête »

Nchout Njoya AJARA : « Chaque fois que je porte le vert rouge jaune, j’ai le devoir de donner le meilleur de moi. Voilà pourquoi nous l’avons fait jusqu’aujourd’hui on a cru en nous. Le sentiment est tellement immense. On attendait ce moment impatiemment .En 2015 nous l’avons fait et nous ne voulons pas qu’en 2019 cela arrive comme le hasard. C’est vrai que quand notre défenseur a marqué dans son camp on était un peu abattues mais, on ne s’est pas découragées parce que c’est un jeu, ça peut arriver à tout le monde, (moi-même je peux marquer dans mon camp) et on a gardé la tête haute pour marquer le second but »

Le but de la dernière seconde

Nchout NJOYA AJARA est l’étoile du jour. L’attaquante camerounaise a certainement marqué le but le plus tardif et opportun de cette compétition. La dame du match du jour explique la magie qui s’est produite : « Quand j’ai reçu le ballon hors de la surface, je me suis dit, voici la dernière occasion de notre vie, si je rate, c’est qu’on a tout perdu. J’ai pris mon mal en patience, puis j’ai maitrisé le ballon, la gardienne était au milieu et puis j’ai croisé au deuxième poteau »

Très critiqué depuis le début de la compétition pour ses choix tactiques, le coach Alain Djeumfa a exprimé son satisfecit et remis les pendules à l’heure : « Au Cameroun, Même si nous jouons et gagnons 10 buts à 0, le Cameroun c’est ainsi. Nous sommes habitués. Le football c’est l’opium chez nous. Nous avons gagné et c’est l’essentielle ».

Les Lionnes sont allées à Valenciennes pour préparer la suite de la Compétition, le Cameroun jouera contre l’Angleterre le 23 juin prochain au Stade Hainaut.

Odeline Stella MOUAZAN, envoyée spéciale en France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.