Incendie à la SONARA: le gouvernement ouvre une enquête

Selon un communiqué du gouvernement publié ce 1er juin, l’explosion est survenue dans la nuit du vendredi 31 mai 2019, à 21 heures 55.

Pas de pertes en vies humaines, mais d’importants dégâts matériels. C’est le bilan de cet incendie dont la cause serait d’ordre technique d’après le communiqué du gouvernement. En effet il s’agit d’une “explosion dans la zone de fractionnement des essences de la Société Nationale de Raffinage (SONARA)” précise ledit communiqué. “S’en est suivi un incendie qui a touché certains équipements des unités de distillation atmosphérique” souligne-t-il.

Aussitôt informé, le gouvernement a dépêché le Ministre de l’Eau et de l’Énergie sur le site de Limbe ce 1er juin aux premières heures de la matinée pour toucher du doigt la réalité. Des enquêtes sont ouvertes pour déterminer les causes exactes de l’incendie. Les activités de la société connaissent également des perturbations provisoires.

Dispositions prises

L’incendie ayant été maîtrisé par les sapeurs pompiers, le gouvernement rassure que ” la situation est sous contrôle, suite à une prompte réaction coordonnée des équipes de la SONARA, et l’intervention énergique de nos forces de défense, notamment les Sapeurs-pompiers de Douala appelés en renfort.” En plus, il informe les populations que les dispositions sont prises pour l’approvisionnement continu de l’ensemble du territoire en produits pétroliers, et la remise en état des unités de production dans les plus brefs délais.

Par ailleurs, le chef de l’État Paul Biya a donné “des instructions fermes afin que ce malheureux incident n’ait pas d’impact négatif sur la vie des populations riveraines et pour que le projet d’extension et de modernisation de la SONARA, actuellement en cours, se poursuive normalement”, conclu le communiqué du gouvernement.

@Dieudonné Zra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.