#IncendieSonara: le gouvernement cherche les causes de l’incendie

La Commission technique vient d’être constituée par le Premier ministre pour mener les enquêtes. Elle a 30 jours pour rendre sa copie.

Une Commission d’enquête technique créée par décret du Premier ministre, Jospeph Dion Ngute, sous instructions du chef de l’État, Paul Biya, le 11 juin 2019 est en charge de ce travail.

Les missions de la Commission

Cette Commission technique a pour missions de clarifier les causes de l’incendie survenu à la Sonara dans la nuit du 31 mai 2019 à Limbé, région du Sud-Ouest Cameroun. Mais aussi, de proposer les mesures permettant de prévenir les risques de survenance d’une telle catastrophe à l’avenir. En plus, d’établir les responsabilités inhérentes à cet incendie, d’évaluer sa gestion et de faire des propositions pertinentes. Dans le cadre de l’enquête, la Commission reste ouverte à toute personne susceptible de contribuer à l’éclatement de la vérité.

Les membres de la Commission

Présidée par le ministre de l’Eau et de l’Énergie, Gaston Eloundou Essomba, cette Commission d’enquête technique comporte 12 membres :
– Deux experts venant de chaque département ministériel impliqué dans l’enquête.
– Le ministère de l’eau et de l’énergie
– Le ministère des Mines, de l’industrie et du développement technologique
– Le ministère de l’Environnement, de la protection de la nature et du développement durable
– Deux experts des différentes entités des forces de sécurités et de renseignement. C’est le cas des représentants du secrétaire d’État auprès du ministre de la Défense chargé de la Gendarmerie nationale, de la Délégation générale à la Sûreté nationale et de Direction générale de la Recherche extérieure.
– Deux rapporteurs issus du ministère de l’Administration territoriale.

@Dieudonné Zra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.