Nécrologie : Ghislaine Bebom n’est plus

L’ancienne joueuse internationale des Lionnes indomptables, Ghislaine Bebom, est décédée ce dimanche 9 juin 2019 à Yaoundé.

Technicienne de football et consultante de sport, Ghislaine Bebom, ancienne footballeuse de Canon Fille de Yaoundé a rendu l’âme ce 9 juin 2019 à Yaoundé.
La mauvaise nouvelle, s’est répandue comme une drainée de poudre. Sur les réseaux sociaux, hommes politiques, journalistes, amateurs de sport et autres amoureux des belles analyses de la footballeuse lui ont rendu des hommages vivants. Poèmes, diapo-photos ou vidéos etc., ont été conçus en son honneur.

Selon certains proches de la joueuse, celle-ci avait subi quelques semaines plutôt une intervention chirurgicale suite à des problèmes de santé. Et alors qu’elle reprenait la force qu’on lui connaissait, elle a fait un arrêt cardiaque. Son corps séjourne actuellement à la morgue de l’hôpital général de Yaoundé.

Ghislaine Bebom est une ancienne capitaine des Lionnes indomptables. Une fois sa carrière sur les terrains, terminée, elle avait coaché l’équipe de Guinée équatoriale et s’était reconvertie en consultante après cette expérience. Cette ancienne joueuse de Canon Filles de Yaoundé intervenait depuis quelques années comme consultante du foot féminin dans plusieurs médias camerounais. Elle était très proche des joueuses de la sélection camerounaise, en l’occurrence Gabrielle Aboudi Onguene, Ysis Sonkeng ou Gaëlle Enganamouit, lesquelles font leur entrée en Coupe du monde féminine lundi face au Canada à Montpellier.

Passionnée

Ghislaine Bebom se passionne du sport dès sa tendre enfance, encouragée par Dagobert Moungam, ancien défenseur des Lions indomptables du Cameroun, son oncle.
C’est d’ailleurs lui qui l’amène à jouer au football dans les rues avec les garçons dès l’âge de 6 ans. À 14 ans, Ghislaine devient capitaine de l’équipe du Collège de la Retraite, à Yaoundé où elle est inscrite comme élève.
En parallèle, elle fait ses débuts dans le championnat civil sous les couleurs de Fc Zurich de Yaoundé. Elle se fait rapidement remarqué par Louis De Gonzague Atangana, sélectionneur national et père du football féminin camerounais. C’est ainsi qu’elle intègre les rangs du Canon filles de Yaoundé.

Jeanne Ngo Nlend

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.