Session de juin 2019: les députés veulent la paix

Au cours des 30 prochains jours, les élus du peuple souhaitent que des solutions concrètes soient trouvées à la crise dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

Hermine Patricia Tomaino Ndam Njoya, Député UDC

Les populations attendent des actes concrets, on est plus au stade du dialogue. À l’UDC nous souhaitons qu’il y ait des états généraux de la décentralisation. La crise du Nord-Ouest et du Sud-Ouest est un problème national. Au niveau des institutions, l’Assemblée a manqué de se saisir de cette crise dès le début, on a décrié.

Roger Bapooh Lipot, Député UPC

Tout faire pour maintenir notre pays dans son unité. Parce que le cameroun doit toujours être un et indivisible, nous avons reçu cela en héritage. Les défis sont immenses, le peuple attend de cette session des propositions fortes portant essentiellement sur la gestion de la situation sécuritaire qui prévaut dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Au-delà de ces régions, le peuple voudrait aujourd’hui qu’on sorte de cette spirale de confrontation et qu’on aille véritablement vers la plus grande attente de nos populations, le développement.

Joseph Hyacinthe Owona Kono, Député RDPC

Il est extrêmement important que la question de la crise dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest soit abordée. Notamment au moment où le gouvernement s’est engagé dans un processus de dialogue. Il y a également l’ordonnance budgétaire qui sera certainement ratifié au cours de cette session. En réalité, c’est un processus de modernisation des finances de l’État. Enfin, toutes mesures tendant à améliorer le bien-être de tous les Camerounais.

Propos recueillis par @Dieudonné Zra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.