Transports routiers : L’heure au dialogue

Alors qu’une grève était prévue ce 10juin, une rencontre a eu lieu dimanche dernier entre le gouvernement et des membres de la Plateforme des Organisations Professionnelles des Transports Routiers du Cameroun.

 

Sur la table, des problèmes liés aux transports routiers en général, avec un point sur celui des produits pétroliers. Et autour de cette table, les ministres du Travail et de la Sécurité Sociale, des Transports, du Commerce ; le ministre délégué auprès du ministère des Transports, et le Dg de la Caisse de Stabilisation des Prix des Hydrocarbures ; cinq représentants de la Plateforme.

 

Il sera désormais question d’une « stricte application des textes en vigueur en matière de transports routiers. Ainsi qu’une implication effective de l’ensemble des départements ministériels intéressés par les questions soulevées ». D’un commun accord, le Gouvernement et la Plateforme envisagent de revoir six domaines d’activité.

 

Côté gouvernement 

-La demande de suppression de la taxe à l’essieu fera l’objet d’un examen lors des prochaines conférences budgétaires. 

-Le processus d’élaboration d’un contrat type de transport des produits pétroliers devra aboutir d’ici décembre 2019.

-Sous trentaine, des solutions aux problèmes de tracasseries routières seront trouvées.

-La suppression des frais d’escorte des camions en direction de la Rca sera examinée dans des conditions appropriées.

 

Côté Plateforme 

-Les Syndicats souhaitent voir aboutir le projet de texte sur la suppression du transport pour compte propre.

-La Lettre de Voiture Obligatoire, sur laquelle ont travaillé ensemble les deux parties, doit aboutir dans les meilleurs délais.

Vanessa Onana 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.