CAN 2019 : Que valent les Lions Indomptables de ce premier tour ?

A l’issue de la phase de groupe de la 32ème Coupe d’Afrique des Nations de Football, le Cameroun, tenant du titre se qualifie pour les 8èmes de finale avec malheureusement une posture peu enviable de deuxième du Groupe F. Un classement fortement critiqué par les observateurs. Analyse de la performance des Lions Indomptables après leurs trois premières rencontres.

Face à la Guinée Bissau, le Cameroun déroule et remporte le match 2-0.  Au nombre d’occasions manquées, le Cameroun aurait pu mener par un score un peu plus large. Le Champion d’Afrique donnait des gages de solidité défensive et d’engagement offensif. Lors de la deuxième rencontre face au Ghana (0-0) la première curiosité a été celle du changement de l’effectif. Quatre titulaires du premier match ne l’étaient pas, et la défense a plus souffert que face à la Guinée Bissau. Le match était pauvre en opportunités offensives. C’est le même scénario qui est ressorti de la rencontre contre le Bénin le 2 juillet.

 

Il peut s’agir pour le coach, soit de démontrer qu’il a un effectif complet avec un banc sur lequel il peut compter, soit de lancer un signal à ses poulains à savoir que la performance à l’entrainement et sur le terrain, seraient les seuls gages de titularisation.

Les  observations qui en découlent.

Le coach Clarence Seedorf a déjà utilisé 18 joueurs sur les 22 présents en Egypte. Seuls les gardiens remplaçants (Kameni, Ondoa), Jacques Zoua et Wilfrid Jaures Kaptoum n’ont pas encore joué une seule minute. Par ailleurs,  le changement des systèmes (4-4-2, puis 3-5-2, puis 4-3-3) n’a pas permis de faire une lecture claire du système mis en place par le staff technique. Joseph Antoine Bell, ancien lion indomptable dira à cet effet que «  Les systèmes de jeu ne valent que ceux qui les animent ». Le problème, s’il y’en a un, serait donc ailleurs. On déplore la pauvreté des buts dans le camp camerounais. Pourtant, en comparaison avec l’édition de la CAN 2017, à ce même stade de la compétition, les Lions Indomptables avaient terminé toujours deuxième de leur groupe avec toujours 5 points, et un goal average de +1. Cette fois-ci, seul le goal avérage diffère (+2). Les Lions Indomptables ont donc un meilleur bilan comptable qu’en 2017, surtout avec aucun but encaissé en trois matches et la désignation trois fois de suite de l’homme du match venant de l’équipe du Cameroun.

 

Les observateurs remarquent un jeu parfois stéréotypé et terne du Cameroun. Ils demandent plus d’engagement et d’actions spectaculaires.

La projection pour le deuxième tour.

Jusque-là, les Lions ont préservé l’essentiel, privilégiant l’endurance à la vitesse. La compétition est longue et pour être champions d’Afrique, il faudra battre le Nigéria le 6 Juillet, puis le vainqueur d’Egypte-Afrique du Sud et le vainqueur des confrontations entre Mali-Côte d’Ivoire et Algérie-Guinée (respectivement, 10ème, 11ème, 12ème et 13ème africains dans le dernier classement FIFA). Le Cameroun, actuellement 7ème africain au classement FIFA, a déjà rencontré le Ghana (6ème) et s’apprête à affronter le Nigéria (3ème  africain). Les Lions Indomptables auront donc face à eux un adversaire de taille en 8èmes de finale. Ce sera l’occasion de voir si la méthode Seedorf marche véritablement.

DANIA EBONGUE

Envoyé spécial à Ismaïlia.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.