Egypte 2019 : Une CAN peut en cacher une autre

En marge de la Coupe d’Afrique des Nations de Football, l’Egypte accueille aussi du 8 au 14 Juillet, le championnat d’Afrique des Nations de Volleyball féminin. Deux CAN pour le prix d’une.

Mercredi 10 juillet 2019. Le gymnase du « 6 Octobre » accueille les rencontres de la deuxième journée du championnat d’Afrique des Nations de Volleyball féminin. La rencontre Cameroun-Algérie se joue au même moment que le quart de finale entre le Sénégal et le Bénin au stade du 30 Juin (stade des forces armées aériennes du Caire). C’est l’un des multiples stades que comporte la capitale égyptienne. Le Caire est une mégalopole de plus de 22 millions d’habitants. A elle seule, cette ville réunit l’intégralité de la population camerounaise. Il est donc normal de faire face aux nombreux bouchons pendant la circulation, malgré des routes à quatre voies de part et d’autre. Il faut compter au moins 90 minutes pour partir du centre du Caire vers la ville du 6 Octobre.

La ville du 6 Octobre est un rappel de quelques dates historiques. La guerre du Kippour en 1973, la fête des armées (jour férié), mais aussi la date de l’assassinat d’Anouar El-Sadate en 1981. « La ville », créée par cet ancien président en 1979, fait désormais partie du gouvernorat de Gizeh (site des pyramides).  Toutes ces cités font partie du Grand Caire, car la capitale égyptienne est une ville de plus en plus tentaculaire. Dans le gymnase du 6 Octobre, les camerounaises affrontent l’Algérie dans leur deuxième rencontre du championnat d’Afrique de la catégorie. Plus de 60 camerounais sont présents, et sont les plus nombreux dans cette salle qui peut contenir 2000 spectateurs. Comme pour le football, les égyptiens désertent les gradins. Est-ce la faute à la communication ? Ou simplement au coût des transports ? Il faut débourser un minimum de 100 livres (3500 francs CFA) pour rallier un point du Caire à un autre. Malgré l’accès gratuit au gymnase, la salle est vide, y compris pour le match opposant l’Egypte au Maroc. Les camerounais eux, traumatisés par l’élimination de leur équipe face au Nigéria quelques jours plus tôt dans la CAN de Football, ont répondu présents. C’est sans doute une thérapie pour demander aux Lionnes du volley de sauver l’image su sport camerounais. Tous habillés en maillots aux couleurs nationales, ils motivent les joueuses qui réussissent à battre l’Algérie, 3 sets à 0 (25-21, 25-5, 26-24). La veille déjà, face aux Botswana, les lionnes ont dominé la rencontre 3 sets à 0 (25-12, 25-17, 25-9). Bien avant leur rencontre de ce jeudi contre le Kenya (Nation la plus titrée avec 9 titres), le Cameroun est déjà qualifié pour les demi-finales.

Du côté des footballeurs, le Sénégal, vainqueur du Bénin (1-0) et le Nigéria, vainqueur de l’Afrique du Sud (2-1) se qualifient pour les demi-finales de la CAN. L’histoire retiendra que le même jour, dans la même ville, trois terrains de sport ont été sollicités : Le Stade International du Caire, Le Stade du 30 Juin et le complexe du 6 Octobre. Si une CAN peut en cacher une autre, il faut dire qu’une CAN de volleyball peut cacher une coupe du monde. L’Egypte accueille le championnat du monde de volleyball féminin des moins de 20 ans en septembre 2019. En rappel, l’Egypte avait déjà organisé la Coupe du monde de football U20 en 2009, la seule remportée jusque-là par une nation africaine (Ghana). L’Egypte s’apprête également à accueillir en novembre 2019 la Coupe d’Afrique des Nations Espoirs (CAN U23). Décidément en Egypte, les évènements sportifs se comptent comme des petites CANnes.

DANIA EBONGUE

Envoyé spécial au Caire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.