Indomitable Lions: Clarence Seedorf and Patrick Kluivert out of the game

Indomitable Lions head coach; Clarence Clyde Seedorf and his assistant Patrick Stephan Kluivert have been dismissed.

The decision made public this Tuesday, 16th July 2019 is the result of consultations between members of the executive committee of the Cameroon Football Federation, FECAFOOT and consultations with the Minister of Sports and Physical Education.

The dismissal of the duo at the head of the Senior male national football selection A “the Indomitable Lions” has been attributed to the premature exit of the defending champions at the 2019 African Cup of Nations.

President of the Cameroon Football Federation, FECAFOOT, Seidou Mbombo Njoya signed the decision putting an end to the contract of the Dutch duo who have been training the team for about eleven months.

During the 2019 African Cup of Nations with Clarence Clyde Seedorf as head coach, the Indomitable Lions won a single match, had two draws and one defeat; a performance that ended the teams expedition at the 8th final of the continental football jamboree.

The first foreign black coach to train the indomitable lions parts ways with the five-time African football champions after four tournament matches at the African Cup Nations.

Elvis Teke

Elvis Teke

Journalist, Online Reporter, News Presenter, Programme Anchor, Peace Advocate, Geo-strategist,

Une pensée sur “Indomitable Lions: Clarence Seedorf and Patrick Kluivert out of the game

  • 16 juillet 2019 à 22 h 41 min
    Permalink

    Bonjour,

    En tant que Camerounais et comme tout citoyen qui suit les déboires de notre équipe nationale depuis des décennies, particulièrement depuis la mauvaise prestation de 1994 aux États-Unis, toute l’organisation autour des Lions a failli à sa mandat. Il est trop facile de faire le procès des entraîneurs et de les remplacer comme les filles d’un soir. Lorsque le taux de roulement des entraîneurs est ci élevé, On peut comprendre aisément que le problème est ailleurs. Changer les sélectionneurs n’aidera pas à redonner au Camerounais une équipe performante de haut niveau.
    Je me questionne sur le pouvoir de la Fécafoot. Son mandat se limite-t-il aux remplacements des entraîneurs? C’est à croire qu’il s’agit du seul pouvoir qu’elle peut exercer. Aucun Ministre des sports, aucun Président de la Fécafoot n’a jamais réussi à assainir l’environnement de la gestion des Lions depuis 15 ans. Mais qui sont ces gens qui tirent la Fécafoot et les Lions vers le bas? Comment comprendre qu’ils soient si solides après tant d’années? Les experts s’accordent à dire que Les lions de 2019 étaient meilleurs que ceux de 2017. Admettons que l’entraîneur ait fait des erreurs… on lui reproche le changement d’équipe à chaque match. A-t-on apprécié la qualité du jeux? N’aurait-t-il pas stabilisé cette équipe pour 2021? la perfectionnant par ailleurs? Le remplaçant qui arrivera certainement 6 mois avant l’échéance de 2021 recommencera à zéro. Il lui faudra le temps pour sélectionner puis le temps pour de bâtir l’équipe et construire des systèmes de jeux. Deux ans s’il venait aujourd’hui c’est aussi peu. C’est de la mauvaise planification. Le Cameroun est passé maître dans les échecs de la planification. C’est ce qui justifie que nous n’ayons pas organisé la CAN en 2019

    Le limogeage aujourd’hui du sélectionneur ne tient pas compte de cet élément de la planification.
    En combien de temps bâtira-t-il cette équipe qui nous fera oublier 1972. Cette équipe qui nous redonnera la gloire, la fierté d’étre du pays de Roger Milla et de Samuel Eto’o.

    Nous revenons en 2021 à la maison
    C’était à la maison “le but congolais”, en 1972. Ce score de 1 à 0 qui fut appelé ainsi. Espérons que le nouveau sélectionneur sera nommé au cours des prochains jours afin qu’il exerce sa fonction d’entraîneur. Habitera-t-il le Cameroun? Que fera-t-il des ces professionnels qui retournent dans leur championnat respectif? Comme les stades en “stand by”, rien ne rassure. Je peux me répéter, Il sélectionnera des joueurs mais ne bâtira pas une équipe prête à faire du bien aux Camerounais.

    Bon Dieu! que la prochaine fois on entende pas parler de primes non payées avant la compétition… Monsieur Njoya pouvez-vous en prendre l’engagement?
    1972 fut difficile si L’assainissement de la Fécafoot ne se fait pas, le Cameroun sortira au premier tour par la petite porte. 2021 risque alors d’être un cauchemar pour les Camerounais. Espérons que la CAN se joue au Cameroun.
    Changer les PDG à la CAMAIR ou chez CAMER-CO, vous obtenez le même résultat. changer les sélectionneurs à la Fécafoot: Plus ça change plus c’est pareil.
    Quand la Fécafoot sera-t-elle autonome? Quand sera-t-elle confiée aux Footballeurs?
    Le mal des Lions est enraciné à la dans la bureaucratie de la Fécafoot, Il s’abreuve des éléments nutritifs que fournit le ministère des sports. La douleur des supporteurs, elle, continuera de se métastaser au grand mépris des antinationalistes qui se gobergent comme des lionceaux autour de la carcasse du malheureux buffle tombé sous les dents de la lionne.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.