Modernisation de la Crtv : La Jica projette d’offrir un studio Tv

La question était au centre de l’audience accordée par le Directeur général de l’office aux experts japonais de la Jica, ce 9 juillet au centre de production de Mballa2.

 

Le Directeur Général de la CRTV, Charles Ndongo, a reçu ce jour une délégation d’experts japonais. Elle était conduite par Mme Masuda, Représentante Résidente de la Japanese International Cooperation Agency (JICA) au Cameroun.

Depuis le 1er juillet, ces experts visitent l’office de radiotélévision. Pendant trois semaines ils étudieront la faisabilité du projet CRTV-JICA. Une étude qui consiste en la visite des studios, la vérification de l’état des équipements actuels… Aussi, en l’établissement d’une liste détaillée des équipements sollicités, et l’état de besoin des programmes japonais.

 

Le contenu de l’accord

L’accord de principe du gouvernement japonais a été donné en janvier 2019. Il s’agira d’allouer une enveloppe d’environ 727 millions FCFA qui s’exprimera par des équipements pour un studio de télévision.

De son côté, le gouvernement camerounais devra faciliter la procédure douanière pour l’entrée des équipements au Cameroun. Et la CRTV, sans cesse à la recherche de nouveaux contenus pour satisfaire ses téléspectateurs, diffusera des programmes culturels proposés par le Japon.

 

30 ans de coopération…

La coopération entre les deux parties date de près de 30 ans. En 1990, en effet, le Japon participait à l’extension du réseau radio de la CRTV dans les régions. Bafoussam, Bamenda, Bertoua, Garoua, Douala et Buéa ont ainsi bénéficié de leurs premiers émetteurs FM et autres pièces.

En 2007, la JICA renouvelle son accompagnement et participe à la restauration d’équipements radio FM du Poste National et de quatre stations régionales (Ngaoundéré, Maroua, Yaoundé et Ebolowa).

Pour le 3ème don, si tout est validé, la phase d’implémentation devra courir entre 2020 et 2021. Dans les prochains jours, les experts japonais rencontreront les autres parties prenantes : Minepat, Mincom, Minfi, DG/Douanes et DG/Impôts.

Vanessa Onana

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.