Royaume-Uni: Boris Johnson succède à Theresa May

La journaliste et ancien maire de Londres a gagné la course pour Downing Street, au détriment de son rival Jeremy Hunt, avec 66% des 160.000 voix.

 

Favori pour succéder à la Première ministre britannique sortante, l’ex-ministre des Affaires étrangères, Boris Johnson est élu à la tête du parti conservateur et donc vainqueur de la course à la tête du gouvernement des Royaume-Unis.
Le 24 juillet 2019, après son ultime nuit à Downing Street, Theresa May répondra à une ultime session de questions au Parlement. La Première ministre se rendre ensuite à Buckingham Palace où elle remettra officiellement sa démission à Elizabeth II. Le nouveau chef du gouvernement prendra la parole quelques heures plus tard après avoir été lui aussi reçu par la reine, qui lui confiera la responsabilité de former le gouvernement.

Le Premier ministre entrant

Né en le 19 juin 1964 à New York, aîné d’une fratrie de quatre enfants, Boris Johnson est un homme politique britannique, secrétaire d’État des Affaires étrangères et du Commonwealth  de 2016 à 2018 et Premier ministre du Royaume-Uni depuis 2019. Il s’est illustré en 2016 comme fervent défenseur de la sortie de l’Union européenne du Brexit. Déjà ce mardi, il s’est engagé à «mettre en œuvre le Brexit au 31 octobre», date butoir fixée après deux reports. De leur côté, les partisans de la sortie craignent un nouveau report de cette échéance.

Carrière journalistique

Boris Johnson débute comme journaliste, correspondant stagiaire au Times. Ensuite, il est licencié au bout d’un an pour avoir falsifié une citation de son parrain, Sir Colin Lucas. Après une courte période au Wolverhampton Express & Star, il rejoint The Daily Telegraph en 1987. Il est le correspondant pour l’Europe à Bruxelles de 1989 à 1994, puis rédacteur adjoint de 1994 à 1999. Il travaille également à The Spectactor. Un magazine marqué à droite, d’abord comme chroniqueur politique entre 1994 et 1995, puis à partir de 1999 comme rédacteur. En décembre 2005, il intègre le cabinet fantôme avec la responsabilité de l’enseignement supérieur.

Parcours politique

En 1997, Boris Johnson a été battu aux élections parlementaires dans la circonscription de Clwyd South. En 2001, il réussit son entrée à la Chambre des communes, élu dans la circonscription de Henley-On-Thames, succédant ainsi à Michael Heseltine. En 2004, il est nommé au Shadow Minister pour la Culture lors d’un petit remaniement à la suite de la démission de Nick Hawkins. En novembre 2003, il est nommé vice-président du Parti conservateur, après une intense campagne. Johnson est démis de ces postes dans le parti en novembre 2004 à la suite d’accusations de mensonges venues de Michael Howard au sujet d’une relation extra-conjugale de quatre ans qu’il aurait eu avec Petronella Wyatt, la correspondante new yorkaise du Spectator et ancienne rédactrice-adjointe. Le nouveau PM est marié et père de quatre enfants.

@Dieudonné Zra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.