Aéroport international de Douala: 60 Kg d’or saisis

Cette cargaison a été interceptée par les services de Douanes le 3 août 2019 alors qu’elle était sur le point d’être embarquée en soute des colis.

 

C’est grâce à la vigilance des services de Douanes de l’aéroport international de Douala que la précieuse cargaison a été démasquée. D’après le capitaine de Douanes, Joseph Magloire Ndjessa Onana, chef de la subdivision commerciale des Douanes de l’aéroport, les 60 Kg d’or étaient dissimulés sous forme de lingots.

Pistes de démantèlement

« Après le rappel effectué par le directeur général des Douanes aux services disposés aux frontières, suite à des informations portant sur des sorties de pierres précieuses, la subdivision commerciale des Douanes a mis sur pied un dispositif », relate le capitaine de Douanes, Joseph Magloire Ndjessa Onana. Concernant l’exploitation du renseignement, les éléments de la brigade touristique de l’escale ont pu démasquer le contenu des lingots. En effet, « l’or était dissimulé dans trois des six colis saisis, lesquels colis contenaient tous des couvertures pour passagers « explique la même source.

Sort  du suspect

Selon nos sources, l’agent de la compagnie aérienne est-africaine interpellé samedi dernier a été auditionné et relâché le même jour. Par ailleurs, la procédure judiciaire engagée contre cette compagnie est en cours. Pour les services des Douanes, le présumé coupable peut écoper une amende de 100% de la valeur du colis saisi. En rappel, le gramme varie entre 22 et 24 000 Fcfa dans de nombreux pays d’Afrique au Sud du Sahara. Soit près 1,5 milliard de Fcfa pour les 60 kg d’or. En plus, il n’est plus exclu que la justice en vient à prononcer la confiscation du corps du délit. Autant donc travailler dur pour s’enrichir que d’emprunter la voie de la fraude, au risque de se ruiner davantage.

@Dieudonné Zra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.