Cameroun-Tchad: une coopération dynamique et diversifiée

Vieille de 49 ans, la coopération bilatérale entre les deux pays est perceptible dans les domaines sécuritaire, économique et universitaire.

 

Le Tchad et le Cameroun entretiennent, sur le plan militaire, une coopération aux résultats probants. Par exemple dans le cadre de la lutte contre Boko Haram, depuis 2015, le Tchad appuie fortement le Cameroun. Avec l’aval de l’Assemblée nationale du Tchad, le président Idriss Déby Itno dépêche au Cameroun, une grande puissance militaire. Des véhicules blindés, des hélicoptères de combat et des hommes lourdement armés pour faire bloc avec les forces armées camerounaises face à l’ennemi. Un renfort qui a contribué au retour à une sérénité relative dans l’Extrême-Nord Cameroun.

Relations diversifiées

Les corridors Douala-N’Djamena et Kribi-N’Djamena jouent un rôle majeur dans le transit des marchandises entre les deux pays. Aussi le Cameroun et le Tchad sont-ils liés par un protocole d’accord en matière d’assistance administrative mutuelle. Sur le plan universitaire, de nombreux étudiants tchadiens se forment dans les universités camerounaises. A propos des échanges, le Cameroun exporte vers le Tchad pour l’essentiel des denrées alimentaires. Entre autres, les bananes, riz, pomme de terre, avocat et des produits de première nécessité tels que les matériels de construction et les détergents. Quant au Tchad, il exporte au Cameroun du bétail et d’autres alimentaires comme les arachides. Des échanges qui s’opèrent en toute quiétude grâce au concours des forces de l’ordre et de sécurité en poste le long de la frontière.
Par ailleurs, sur le plan universitaire, de nombreux étudiants tchadiens se forment dans les universités camerounaises.

Beaucoup de proximité…

Le Tchad et le Cameroun dont les relations diplomatiques remontent à 1960, partagent une frontière commune d’environ 1094 Km. La proximité entre les deux pays est à la fois, géographique, historique et culturelle. Leur coopération bilatérale déjà fructueuse devra se raffermir à l’issue de cette 23e session de la grande Commission mixte ouverte ce mercredi. « Yaoundé et N’Djamena font face plus que jamais à des défis communs » souligne à ce sujet le chef de la délégation tchadienne aux assises de Yaoundé, Chérif Mahamat Zene.

@Dieudonné Zra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.