Cameroun-Tchad: veiller à la sécurité et faciliter les échanges

Les travaux de la 23e session de la grande Commission mixte qui s’ouvrent ce mercredi 21 août 2019 au ministère des Relations extérieures à Yaoundé, mettront l’accent sur ces préoccupations.

Deux jours pour échanger sur des sujets d’intérêts communs entre le Cameroun et le Tchad. Au menu, la lutte contre Boko Haram,le renforcement de la coopération bilatérale, notamment sur les plans de transport, du commerce et de la démarcation des frontières. Concernant la sécurité, les deux pays entendent anéantir définitivement les tentacules de la secte Boko Haram à l’Extrême-Nord Cameroun et à la frontière avec N’Djamena. Depuis de nombreuses années, ces deux pays voisins font partie de ce que l’on appelle « la ligne de front » contre la nébuleuse secte terroriste. En effet, cette secte a été beaucoup affaiblie grâce aux actions menées à travers la Force multinationale mixte  de la Commission du bassin du lac Tchad.

Questions économiques

Cette 23e session de la grande Commission mixte de la coopération entre le Tchad et le Cameroun, permet aux deux parties d’adresser la problématique du transport. En particulier, des mesures qui visent à faciliter le transit des marchandises sur les corridors Douala-N’Djamena et Kribi-N’Djamena. En rappel, pays producteur de pétrole, le Tchad exporte sa production à travers le pipeline construit entre les localités de Doba au Tchad et Kribi au Cameroun. A ce sujet, le ministre camerounais des Relations extérieures, Lejeune Mbella Mbella et le ministre tchadien des Affaires étrangères, chef de la délégation, Chérif Mahamat Zene saluent le leadership éclairé des deux pays.

Démarcation de la frontière

Cette préoccupation devra aboutir à une signature de requête conjointe au Centre de cartographie de l’ONU. L’objectif étant d’accompagner le Cameroun et le Tchad dans le processus de réaffirmation de leur frontière commune. Par ailleurs, les questions de formation en vue de la mobilité des étudiants entre les deux pays seront également abordées au cours des travaux en commission. Les assises de la 23e session de la grande Commission mixte s’achèvent le 22 août par un communiqué final résumant les discussions. En rappel, la tenue de cette session émane de la volonté des deux d’État camerounais et tchadien, Paul Biya et Idriss Déby Itno.

@Dieudonné Zra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.