Camp Sic Nlongkak: 4 maisons ravagées par les flammes

Les habitants de ce quartier de Yaoundé se sont réveillés en catastrophe ce 20 août 2019 à cause d’un incendie sous fond de tentative de vol.

De légères montées de fumées sur les lieux, des dégâts importants, laissant entrevoir l’intensité des flammes. Des documents précieux réduits en cendre, tout comme de nombreux objets de maison et des biens matériels. L’incendie a presque tout ravagé sur son passage.

Causes provisoires

Selon les témoins, le feu serait parti d’une tentative de braquage qui a viré au drame. “Entre 3h et 4h, nous nous sommes réveillés en sursaut avec les flammes. Les bandits ont essayé de casser la serrure avec du fumigène, et au contact du rideau l’incendie se serait déclenché”, explique un voisin.

Bilan

Aucune perte en vie humaine, mais quelques blessés graves ont été enregistrés. Parmi eux, un couple nouvellement marié bloqué par les flammes. Les infortunés réussiront peu après à se tirer d’affaires dans un état inquiétant, et sont actuellement sous soins intensifs. Les sapeurs pompiers avec l’aide des habitants ont réussi à stopper les flammes. Sur les cinq appartements, quatre ont été sérieusement endommagés.

Autre incident…

Alors que les populations essayaient temps bien que mal, d’extirper les objets pouvant encore servir, un adolescent âgé de 17 ans, aurait tenté de s’enfuir avec une bouteille de gaz. Ce qui n’a pas échappé à la vigilance des populations, qui l’ont copieusement lynché. N’eût été l’intervention des sapeurs pompiers, le jeune homme serait mort. Il est depuis ce matin à la disposition des forces de l’ordre pour besoins d’enquête.

Mode opératoire des braqueurs

Depuis un certain temps, ils ont développé un nouveau mode opératoire, notamment au quartier Camp sic Nlongkak. Il s’agit de l’usage du fumigène sur les serrures, au grand désarroi des populations. “On double de vigilance à titre préventif. Nous doublons de porte, une en bois et une autre en fer”, raconte Conrad, un habitant du quartier. Les cas de braquages du genre se sont multipliés avec le même résultat.

Amina Malloum (Stagiaire)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.