Concert: Ferré Gola sur la scène camerounaise

L’artiste musicien et danseur congolais va offrir deux spectacles à Yaoundé, les 09 août 2019 et le 10 août 2019.

Les camerounais, amoureux de la rumba congolaise ont de quoi se réjouir ce week-end. Ferré Gola, ancien membre du quartier latin et auteur à succès de plusieurs titres et albums est dans la capitale.

Ce jeudi 8 août 2019 à Yaoundé, l’artiste a donné une conférence de presse au cours de laquelle les différentes articulations des shows.

Les spectacles

La soirée du 09 août 2019, est réservée aux Vip. L’accès est possible uniquement sur invitation. Certaines langues parlent déjà de guichet fermé.
En tout cas, Ferré Gola accompagné à l’occasion de son propre orchestre, promet de mettre le feu. Le 10 août 2019 dès 20h, ce sera au Palais polyvalent des sports de Yaoundé . Ici, les passionnés, curieux et autres mélomanes peuvent se laisser bercer par la voix voluptueuse de celui qui a remporté à deux reprises le Canal d’Or du meilleur artiste d’Afrique Centrale au Cameroun.

L’artiste est ravi d’avance

Le sourire permanent, Ferré Gola s’est dit ravi de passer des moments privilégiés avec ses fans du Cameroun en général et de Yaoundé en particulier. « Je me sens ici chez moi. D’ailleurs le Congo et le Cameroun sont des pays frères sans histoires ». Il espère en tout cas faire plaisir au plus grand nombre, sinon à tous.
A ses côtés, des artistes comme Nicole Mara, Nyangono du Sud, Soukouss Makhoul sont annoncés.

Qui est Ferré Gola?

Ferré Gola de son vrai nom Hervé Gola Bataringe a à son actif, une dizaine d’albums parmi lesquels Sens interdit en 2007, Qui est derrière toi ? en 2009, Boite Noire en 2013, ce natif de Kinshasa voit le jour le 03 mars 1976. Sa musique, tire son essence de la rumba congolaise des années 1980 jouée alors par des artistes comme Franco Luambo, Papa Wemba, Lassa Carlito.

Très souvent en lingala et depuis peu en français et en anglais, les chansons de Ferré se basent pour la plupart sur des histoires d’amour. Ferré s’ouvre de temps à autre à la pop et la world music en combinant la rumba à ces deux derniers styles comme dans Zazou, Pakadjuma, Kiti ya Libaya et Tucheze. Il parle aussi des différentes expériences de la vie et de la façon dont nous pouvons être critiqués par les gens par exemple dans Qui Vivra Verra, Maboko Pamba, Jugement, Vieux Jaloux.

Jeanne Ngo Nlend

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.