EMIA: la 38e promotion baptisée « Paix et Unité »

Ce nom a été dévoilé ce 9 août 2019 au nom du président de la République par le ministre de la Défense, Joseph Beti Assomo à la Cour de la Brigade du Quartier Général à Yaoundé.

 

« Paix et Unité ». Un nom de baptême à forte charge symbolique au regard du contexte sécuritaire que traverse le Cameroun. Dès ce vendredi, il sonne comme un refrain dans l’esprit de cette 38e promotion des Élèves Officiers d’Active de l’École militaire interarmées (EMIA) à plus d’engagement pour la défense de la patrie. En rappel, cette 38e promotion de l’EMIA  comme la 1ère, celle de 1960, brille par sa diversité. Outre les jeunes camerounais, l’on y retrouve des stagiaires issus de cinq pays amis :
– Côte d’Ivoire,
– Gabon,
– Guinée Conakry,
– République centrafricaine,
– République du Congo.

Une formation de haut vol

A peine un an d’apprentissage, ces Élèves Officiers d’Active, font preuve d’engagement remarquable à l’observation de la qualité du défilé de ce jour face au public. La promotion des hommes du Colonel Oscar Onana Mbarga, commandant de l’EMIA, est structurée en quatre troncs : A, B, C et D d’inégales répartitions. Comme à l’accoutumée, l’effectif reste discret. Répartie sur trois ans, la formation permet d’outiller la future élite de l’armée en capacités physiques, morales, intellectuelles, citoyennes et techniques. Par exemple, le saut parachutiste, la conduite automobile, l’initiation à la lutte anti-terroriste et autres techniques commando. Tout un arsenal de connaissances nécessaires à l’accomplissement de leurs missions.

@Dieudonné Zra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.