Ferré Gola au Cameroun : troubles sur la 1ère partie

Alors que les spectacles de l’artiste congolais Férré Gola sont prévus les 09 et 10 août 2019 à Yaoundé, une polémique sur les premières parties de celles-ci s’accentue sur les réseaux sociaux.

« Ben Decca ne doit faire la première partie d’aucun artiste pour un spectacle au Cameroun. Dans le meilleur des cas, il doit l’accompagner. Cette communication est réductrice pour lui. Si c’est ainsi que le spectacle est agencé, c’est deux fois pire. Je ne l’accepte pas ». C’est sur ce coup de gueule signé Martin Camus Mimb, journaliste et Directeur de la radio Sport Info que la participation du chanteur camerounais au concert de Ferré Gola annoncé depuis peu dans les médias, a pris une autre tournure.
Et pourtant depuis plusieurs semaines, la communication sur cet évènement annonçait bel et bien la participation de Ben Decca au concert du congolais. Certes dans une vidéo d’annonce partagé sur whatsapp, le frère de Grace Decca mentionnait clairement les lieux où il se produirait lors de ce week-end du 09 au 10 août sans plus.

Après la sortie de Martin Camus Mimb et les réactions, des avis, aussi divergents les uns que les autres des promoteurs culturels et autres acteurs du secteur évènementiel se sont répandus. Ce qui a conduit à un post de Ben Decca signalant finalement que rien de concret ne ressortait de ces échanges avec le promoteur de ces spectacles.

C’est quoi une 1ère partie?

Le terme première partie fait généralement référence à tout artiste qui se produit à un concert avant l’artiste principal. Parfois, mais rarement, ils se produisent à nouveau à la fin du concert. En musique, la première partie d’un concert sert à « chauffer » le public, ce qui le prépare à accueillir avec enthousiasme l’artiste principal.

Les avis

Je veux savoir au nom de quoi on prend la défense d’un artiste de renommée qui, a bientôt 40 ans de scène, maîtrisant tous les rouages et ruses du showbiz. Je crois que Ben Decca a signé ce contrat et fait cette vidéo de confirmation qui circule en toute lucidité. Organiser des débats à propos et des pétitions pour dénoncer un acte posé en âme et conscience me laisse perplexe. Macaire Roland, Journaliste et responsable des programmes à Miango FM*

« C’est quoi avec Ben Decca, laissez les gens manger à la sueur de leur front, c’est vous qui payez ses factures, s’il est malade vous allez cotiser, c’est l’orgueil qui a tué le Cameroun, son travail c’est de chanter, laissez-le chanter », Jovy Tofeu, manager

« Pour les organisateurs il s’agit d’un business. Pour d’autres une question du respect des valeurs culturelles. Ferré Gola n’a pas besoin de Ben Decca et Ben Decca n’a pas besoin de Ferré Gola », Charles Fils Elangue, journaliste

“Je ne vois pas où se trouve le problème dans la communication car il n’est écrit nulle pas que Ben Decca fait la premiere partie ou est en levée de rideau. C’est un artiste invité au concert d’un jeune confrere congolais. Et les organisateurs sont conscients de l’impact de celui ci dans la promotion de cet événement. La preuve est que seulement la presence de Ben Decca a permis au grand public local de savoir que Ferré Gola sera en concert au Palais des Sports de Yaounde. Je suis sûr que au nom de l’amitié et de la fraternité qui unissent le Cameroun et le Congo, il est de bon ton que pour accompagner une référence congolaise comme Ferré Gola, une pointure comme Ben Decca est l’idéal.” Isidore Tameu, manager d’artistes

Jeanne Ngo Nlend

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.