LFPC/FECAFOOT : le torchon brûle

Le Président de la Ligue de football professionnel du Cameroun va poursuivre la Féderation camerounaise de football, en contestation de certaines résolutions de l’Assemblée générale extarordinaire du 26 juillet dernier .

Le Général Pierre Semengue, Président de la LFPC, reproche au comité exécutif de la Fécafoot d’avoir modifié les statuts de la ligue de football professionnel du Cameroun , lors de sa session extraordinaire du 26 juillet dernier. En convoquant les articles 17 des Statuts de la Fifa, 18 et 25 des Statuts de la Fécafoot, 23 et 30 des Statuts de ladite Ligue, Pierre SEMENGUE rappelle au président de la Fécafoot, Seidou MBOMBO NJOYA que la modification des Statuts de la Ligue ne relève pas de la compétence de l’Assemblée Générale de la Fécafoot, mais plutôt de la compétence exclusive de celle de la Ligue .

Mise en garde

le Président de la LFPC avait rappelé cela à celui de la Fécafoot, le 23 juillet , soit 3 jours avant la tenue de l’Assemblée Générale , après avoir pris connaissance du projet d’ordre du jour desdits travaux . « Vous avez convoqué une session extraordinaire de l’Assemblée générale de la Fédération camerounaise de football le 26 juillet 2019. Dans le projet d’ordre du jour, je relève qu’il est prévu au 10ème point l’examen et l’adoption des Statuts de la Ligue de football professionnel du Cameroun et de la convention Fécafoot – Lfpc (…) Or dans le point 10, rubrique E, du projet d’ordre du jour de l’Assemblée générale extraordinaire du 26, il est expressément prévu la modification des Statuts de la Ligue. Par ailleurs, la Convention entre la Fécafoot et la Ligue n’a jamais fait l’objet d’une négociation préalable entre les deux parties. Par conséquent, je vous prie de bien vouloir modifier ce projet d’ordre du jour en retirant les rubriques e et o du point 10 relatives à l’adoption des Statuts de la Ligue et de la convention Fécafoot – Lfpc », avait-il écrit .Ci-dessous , le projet d’ordre du jour 

Assemblée Générale sans la ligue

Le 26 juillet, s’étant rendu compte que les points en question n’avaient pas été modifiés ni retirés de l’ordre du jour , le Président de la Lige de football professionnel du Cameroun avait claqué la porte et quitté les travaux sans crier garde . Les membres du comité exécutif eux , communiqueront plutard les résolutions (Lien) de ladite Assemblée, laquelle avait gardé son ordre du jour intact. A travers un point de presse donné à la fin des travaux , le Président de la fécafoot Seidou MBOMBO NJOYA s’était confié : “ … Ces textes (les anciens) ont été élaborés par des juristes qui n’étaient pas du monde du football, nous nous sommes du monde du football, nous arrivons, sans remettre en cause l’esprit, on a simplement apporté quelques corrections qui permettent d’arrimer nos textes à l’environnement. (…) Il ne faut pas oublier une chose, c’est que nous avons travaillé en étroite collaboration avec la FIFA et aujourd’hui nous estimons que nous avons des textes qui sont vraiment en rapport avec l’environnement”

Un collègue de 5 juristes et avocats sera chargé de défendre la cause de la ligue de football professionnelle auprès des juridictions compétentes. si pour le moment l’opinion publique n’a pas encore connaissance d’une plainte formellement déposeé , le Président de la LFPC a rendu publique la liste de sa défense le 30 juillet dernier.

Odeline Stella MOUAZAN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.