Nécrologie: Sadou Hayatou décoré à titre posthume

Le représentant personnel du chef de l’État, le ministre de l’Administration territoriale, Paul Atanga Nji a élevé l’ancien PM, à la dignité du Grand Cordon du Mérite camerounais, au cours de la dernière étape de ses obsèques officielles ce 13 août 2019 à Garoua.

Recueillement, tristesse et forte mobilisation des forces vives de la région du Nord, amis, dignitaires religieux et hautes personnalités de la République conduites par le représentant personnel du chef de l’État, le ministre de l’Administration territoriale Paul Atanga Nji ce mardi à Garoua. De l’aéroport international de Garoua à la grande mosquée de la ville, les populations sont sorties en masse pour honorer la mémoire de Sadou Hayatou, un digne fis de la région.

Membres du gouvernement

Hommages mérités

Devant le cercueil couvert du drapeau national, une gerbe de fleurs offerte par le couple présidentiel, Paul et Chantal Biya. Se succèdent alors les personnalités et proches de l’ancien Premier ministre. D’abord le représentant personnel du président de la République. Le ministre Paul Atanga Nji a procédé à la remise du Grand Cordon du Mérite camerounais à titre posthume. Ensuite, le préfet de la Benoué délivre le message de condoléances du chef de l’État Paul Biya à Mme Pierrette Aïcha Hayatou, sénatrice RDPC, épouse du défunt. En substance, le président Paul Biya salue le sens élevé de l’État du défunt. Ce qui lui a d’ailleurs valu une grande carrière professionnelle. « Sa disparition est une grande perte pour la région du Nord, son parti le RDPC et le Cameroun tout entier » écrit-il.

Membres de la famille

Témoignages

Prenant la parole au nom de la famille, Issa Hayatou a remercié le président de la République pour son implication personnelle dans l’organisation des obsèques et lors de la maladie de Sadou Hayatou à Genève. « Son départ laissera un grand vide dans la famille » conclut-t-il avec tristesse. Quant au message de condoléances du comité central du RDPC, il a été lu par le représentant du coordonnateur régional pour le Nord, Yaya Garga Balla. Ensuite, le secrétaire général de l’UPC, Papooh Lipot, rappelant l’épisode des villes mortes 1990  souligne que « Sadou Hayatou a œuvré pour la sauvegarde de l’unité et de l’intégrité du Cameroun ». Pour son ancien collaborateur Benjamin Etoué, « un baobab du Cameroun est tombé ». Selon le ministre Grégoire Owona, « c’est un homme-lumière dont l’éclat pouvait éblouir». Son ami d’enfance le Pr. Hassana Iya, parle d’un homme « simple et accessible à tous ». Quant à son conseiller spécial de l’époque, le Pr. Pierre Moukoko Mbonjo loue « la grandeur d’âme, l’engagement, le sens de l’écoute et la pondération maitrisée » de l’ancien PM. Après cette pluie d’hommages, la terre a été définitivement refermée sur ce grand homme au cimetière familial à Laïndé.

@Dieudonné Zra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.