Sensibilisation: la Commission Musonge en guerre contre les discours haineux

La campagne lancée le 7 août 2019 par la Commission nationale pour la promotion du bilinguisme et du multiculturalisme (CNPBM), vise à rappeler à tous que le Cameroun demeure un seul peuple malgré sa diversité ethnique d’environ 300 langues.

 

Non aux discours haineux notamment sur les réseaux sociaux. Le combat auquel se livre avec vigueur la CNPBM, consiste à pallier sur l’ensemble du territoire national, la prolifération des messages de haine qui envahissent de plus en plus les réseaux sociaux et les médias. Par exemple, les expressions comme « les anglophones », « les francophones » pour désigner pourtant tous des Camerounais d’expression anglaise d’un côté, et française de l’autre. L’opération de lutte contre ce genre de discours qui prend effet dans les prochains jours, permettra de renforcer, la volonté et la pratique quotidienne du vivre ensemble des Camerounais.

Discours haineux

Il s’agit d’un discours discriminant à l’endroit d’un groupe social ou d’une personne. En effet, le discours haineux s’appuie sur :
– La race,
– Le sexe,
– L’âge,
– La tribu,
– La religion
S’attaquer aux personnes ou à une communauté sur les réseaux sociaux ou dans les médias devient préoccupant au Cameroun. D’où la croisade de la Commission Musonge en vue d’exhorter les différents acteurs à faire preuve de responsabilité et du respect d’éthique.
Créée le 23 janvier 2017 par le président de la République, Paul Biya, l’instance dirigée par l’ancien Premier ministre Peter Mafany Musonge, répond à travers cette campagne à l’essentiel de ses missions qui se résument au maintien de la paix et à la consolidation de l’unité nationale.

@Dieudonné Zra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.