Ligue de football féminin du Cameroun : les responsables installées

Céline EKO MENDOMO la présidente, Yvonne ASTA sa vice-présidente et leurs 3 membres Ufei NSEKE ANOMA, SONKIN née NKEING Rachel et MOUAHA épouse DIKONGO Marthe ont officiellement pris fonction ce 06 septembre au siège de la fecafoot à Yaoundé. 

Seidou MBOMBO NOJYA a recommandé le sens de l’intérêt général pour promouvoir les valeurs du football féminin camerounais aux nouvelles installées. Elles doivent frayer un meilleur chemin au football féminin dans notre pays. Les 5 amazones de la Ligue de football féminin du Cameroun y travaillaient déjà avant leur nomination. Elles empreintent un train déjà en marche, Céline EKO en a la certitude : « le défi de continuité parce que c’est juste une suite à un chantier sur lequel nous sommes depuis plusieurs années et dont les résultats sont connus de tous les camerounais ». Artiste musicienne et femme d’affaires, MOUAHA épouse DIKONGO Marthe alias DINALY pense apporter sa part de pierre à cet édifice si et seulement si les fruits tiennent la promesse des fleurs : « le challenge est évidemment très grand, tout ce que je souhaite, c’est que les promesses qui nous ont été faites soient respectées », a confié celle qui pendant 6 ans avait tenu de mains de maître, Dynamo de Douala élevant le club de la division régionale à la deuxième division professionnelle.

La ligue de football féminin du Cameroun en question

De la gauche vers la droite : Pauline MANGUELE (SG), SONKIN née NKEING Rachel (membre), Céline EKO MENDOMO la présidente, Yvonne ASTA sa vice-présidente MOUAHA épouse DIKONGO Marthe (membre) et Ufei NSEKE ANOMA (membre)

C’était l’un des points phares de la campagne de Seidou MBOMBO NJOYA pour la présidence de la Fecafoot. Créer une ligue de football féminin qui élargirait ainsi le spectre de la commission du football féminin déjà opérationnelle, une ligue justement, qui change tout selon DINALY : « La différence entre avant et maintenant c’est que aujourd’hui nous avons la ligue . ça veut dire que l’organisation en elle-même sera différente et beaucoup plus stricte et sérieuse Comme le conseil a été installé , nous allons mettre des propositions sur la table et au-delà du développement et de l’organisation , du football féminin il faudra qu’il y ait de la vulgarisation proprement dite .Il faut que les Camerounais et l’Afrique soient intéressés par le football féminin et ce qu’il y’a de bien c’est que le Cameroun est le premier pays à mettre sur pied une ligue du football féminin et il faut que nous soyons un exemple pour notre pays » .

En mettant en place cette structure, le comité exécutif de la fecafoot a donc vu les choses en grand comme l’explique Seidou MBOMBO NJOYA : « L’administration va se mettre à pied d’œuvre à partir de la semaine prochaine pour préparer le lancement de la saison et se lancer sur les programmes de formation et de promotion du football en général et du football féminin en particulier. Cette nouvelle ligue a été très bien accueillie par la FIFA qui a tout de suite pris l’engagement de nous envoyer un technicien de haut vol, une dame qui viendra pour accompagner la mise en place de la ligue ».

Avec la mise en place de cette ligue spécialisée, la fédération camerounaise de football lance officiellement son projet de réformes. La naissance de ligue du football jeune est annoncée au mois d’octobre, suivront également d’autres parmi lesquelles la restructuration de nos sélections nationales.

Odeline Stella MOUAZAN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.