#Recan2019 : vive la rentrée de la culture

La cérémonie d’ouverture de la 4ème édition de la rentrée culturelle s’est déroulée ce mardi 10 septembre 2019 à l’esplanade du musée nationale à Yaoundé.

Joseph Dion Ngute, premier ministre, Chef du gouvernement a présidé la cérémonie d’ouverture de la Rentrée Culturelle et Artistique (Recan) 2019.
Avec faste et solennité, les artistes et autres professionnels du secteur de la Culture ont mis les petits plats dans les grands pour recevoir comme il se doit, le représentant personnel du Chef de l’Etat.
C’est avec un carnaval, disons une parade des 23 pôles d’expressions artistiques et culturelles que tout commence. Des comédiens, artistes musiciens, écrivains, danseurs, etc., vêtus de leurs plus beaux atouts vont successivement défiler devant le premier ministre et les nombreux invités à cette grand’messe de la culture. Offrant alors un spectacle coloré pour le bonheur de tous.

Honneur au mérite

Le réalisateur Dikongue Pipa ; l’acteur-comédien Gérard Essomba Many ; les écrivaines Amal Djaïli Amadou et Jeanne Liliane Mani Mendounga; l’auteur, comédien et metteur en scène, Edouard Elvis Bvouma ; les acteurs Alenne Menget et Quinta Eyong Ashu ont été honorés. Lauréats de prix internationaux dans le domaine de la Littérature et du cinéma et de la littérature, ils ont été fait officiers pour certains et Chevalier de l’Ordre national de la Valeur par le Président de la République.

Chantons ensemble

« Nayi Falé ma Yima », un chant patriotique composé et repris par les chorales des Universités de Buéa et de Bamenda va émouvoir plus d’uns. On en a d’ailleurs vu certains se déhancher sans mesure. Une véritable douceur.
Un chant d’hommage sera aussi exécuté à l’occasion par les séniors de la discipline de l’Art musical et la méga chorale « Vivre ensemble » des universités d’Etat et des grandes écoles publiques et privées accompagnés par l’orchestre national.

Bientôt les fédérations

« La Recan dans son nouveau format, nous offre l’opportunité d’expérimenter ce que cette réforme est appelée à mettre en place, dans un proche avenir, à savoir, une organisation du sous-secteur en fédérations », a déclaré lors de son discours de circonstance, Ismaël Bidoung Mkpatt, Ministre des Arts et de la Culture. Une manière pour le Minac de démontrer la nécessité de mobiliser les artistes pour leur contribution à la consolidation du vivre ensemble harmonieux.

Jeanne Ngo Nlend

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.