#CmrDialogue : Réactions favorables de la communauté internationale

La tenue du dialogue et les actes du Président Paul Biya qui ont suivi sont appréciés par les acteurs internationaux notamment l’ONU, l’Union Afrcaine, les Etats-Unis, la Francophonie et le Commonwealth.

Dans la mouvance du consensus du Grand Dialogue National, le Chef de l’État a décidé de l’arrêt des poursuites contre certains accusés. Le premier décret mettait fin aux poursuites contre des personnes arrêtées dans le cadre de la crise dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Ce décret a été signé la veille de la clôture du Grand Dialogue National. Le lendemain, c’était au tour des personnes arrêtées dans les revendications post-électorales. Maurice Kamto et 102 autres militants et alliés du MRC ont été libérés.

La réaction de la communauté internationale.

Le Président à fait ce qu’il fallait ! C’est sur les réseaux sociaux que le satisfecit des uns et des autres a été exprimé. A la Francophonie, c’est la Secrétaire générale Louise Mushikiwabo, qui a salué les mesures et la tenue du Grand dialogue national.

 

Pour l’ambassade des États-Unis au Cameroun, c’est la libération des leaders et militants du MRC qui démontre la volonté du gouvernement et du Président Paul Biya d’aller dans le sens de la paix dans les régions en crise.

 

Sur le compte Twitter, lePorte-parole du SG des Nations Unies se réjouit de la liberté retrouvée des militants et sympathisants du parti de Maurice Kamto. Un message qui exprime également la volonté de l’organisation à accompagner le Cameroun dans ce processus de Dialogue national.

 

Même son de cloche au Commonwealth. Sa secrétaire générale, Patricia Scotland, salue également l’acte posé le 5 octobre par le Président Paul Biya. Une décision appropriée à la suite des travaux du Grand Dialogue National.

 

L’Union africaine également a réagi à ces différents évènements . Le président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat « se félicite des mesures d’apaisement prises par le Président Paul Biya. Il évoque notamment la libération de prisonniers et la cessation de poursuites judiciaires». Il salue par ailleurs, «la tenue du Grand Dialogue National au Cameroun consacré à la recherche de solutions à la crise dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest ». Pour lui, il ne reste plus qu’une mise en œuvre effective des recommandations formulées par les huit commissions.

 

 

Ces réactions confirment que la tenue du Grand Dialogue National au Cameroun et les décisions prises par le Chef de l’Etat constituent une démarche réelle vers la sortie de crise. C’était aussi la voie royale pour un retour à la paix au Cameroun et surtout dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

Danielle Mouadoume B.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.