Complexe sportif d’olembe : les travaux reprennent

Aux arrêts depuis près de 8 mois, groupe PICCINI a relancé ce 14 octobre les travaux de construction du stade Paul BIYA d’Olembe, l’un des stades devant accueillir la CAN 2021.

Benoît Fabre l’avait promis le 26 septembre dernier lors de la visite de la CAF. Le chef de projet du groupe PICCINI avait rassuré les inspecteurs de la CAF que le chantier du stade d’Olembe serait livré dans 7 mois et que les travaux reprendraient sous quinzaine. La reprise des travaux ce 14 octobre rentre en droite ligne avec ces promesses : « « Le planning que nous avons proposé à la Caf et au Ministère est un planning avec une fin des travaux prévue en fin Avril et il y’a deux mois additionnels pour toute la partie réception, c’est-à-dire on va tester l’ensemble des fonctions du stade pour être sûrs que tout fonctionne bien donc le délai s’étalerait sur mai et juin », a confié l’ingénieur en charge des travaux.

Les pressions du MINSEP

À droite, le Ministre des sports et de l’éducation physique Narcisse MOUELLE KOMBI, écoutant les éclairages de Benoît Fabre, Chef des travaux

Le Ministère des Sports et de l’Education physique, à la suite de la CAF n’a pas laissé de repis à l’entreprise italienne en charge de la construction du complexe d’Olembe. Le Ministre Narcisse MOUELLE KOMBI a œuvré jour et nuit pour la reprise effective des travaux : « Au vu de cette stagnation dans l’avancée souhaitable des travaux, nous avons été amenés de manière itérative à adresser des ordres de service au groupe Piccinni, responsable desdits travaux. Le 07 octobre dernier, nous avons servi au groupe Piccinni un ordre de service valant mise en demeure et prescrivant à cette entreprise, le redémarrage immédiat et sans condition des travaux de cet important complexe sportif, vital pour la CAN. Cet ordre de service avait pour objectif de remobiliser toutes les équipes et de faire en sorte que l’entreprise reprenne en de manière durable, effective, définitive mais surtout de manière concluante et décisive, l’ensemble des composantes. Aujourd’hui et compte tenu des délais qui étaient prescrits c’est-à-dire au plus tard le 15 octobre, nous constatons une reprise des travaux (…) Nous constatons qu’il y’a deux postes de travail qui ont été accélérés, l’habillage des façades et surtout l’ère de jeu. Et nous sommes heureux de constater que les travaux préparatoires de la mise en œuvre de tous les segments d’exécution des tâches relatives à la préparation de l’ère de jeu sont en cours de sorte que nous puissions disposer d’une bonne pelouse à l’horizon de deux ou trois mois compte tenu des indications que nous avons données sur les méthodes les meilleures ».
Les travaux sont avancés à 70-80 % du second œuvre, selon le chef de projet « c’est-à-dire les lots techniques et les lots architecturaux. Ce qui est plus intéressant à savoir c’est qu’est-ce qui reste à faire. Ce qui reste à faire c’est de terminer l’ère de jeu principale, terminer la façade, et finir tout ce qui est lot techniques, lots architecturaux”.

Le groupe Piccinni doit absolument remobiliser les troupes pour respecter le planning qui ne leur offre que 6 mois et demi à sept mois de travaux. Le groupe projette d’augmenter à peu près 800 personnes pour accélérer les travaux.

Odeline Stella MOUAZAN

Une pensée sur “Complexe sportif d’olembe : les travaux reprennent

  • 17 octobre 2019 à 2 h 08 min
    Permalink

    Bonjour,
    C’est une très bonne nouvelle que d’apprendre la reprise des travaux du stade Paul Biya. Parce que les Camerounais ont le cœur à la CAN, parce qu’ils ont peur de vivre un nouveau glissement, Ils auraient aimé savoir premièrement les raisons qui ont motivé l’arrêt des travaux pendant un si long moment. Ils espèrent ensuite que le ministre des sports ait reçu le plan détaillé de production de la réalisation des travaux qui restent. Il est bien beau de dire que les travaux s’achèvent dans 7 mois. Un plan détaillé de production lorsque tous les autres facteurs sont réunis devraient faire dire que le stade sera livré dans 7 mois. Des paroles en l’air font faire des déclarations que l’on risque de regretter. Je comprends que même le ministre des sport ne s’aventure pas à donner la date de livraison du stade d’Olembe.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.