Yaoundé : le gouverneur menace les mototaximen

Le gouverneur de la région du Centre, Naseri Paul Béa, était en réunion ce 7 novembre 2019 avec les responsables des syndicats et mototaximen. Le gouverneur a sommé ces derniers de mettre en pratique la réglementation en vigueur dans les brefs délais.

 

« C’était pour nous l’occasion de convoquer les mototaximen pour qu’on s’entende sur les zones interdites pour assainir l’image de la ville. A la veille du CHAN, de la CAN, il est normal de travailler sur la ville de Yaoundé qui est devenue un peu bizarre à cause des mototaximen qui ne respectent plus rien ». Voici résumé l’objectif de cette rencontre entre le numéro un de la région du Centre et les conducteurs d’engins à deux roues. La réunion a rassemblé les responsables des syndicats de conducteurs dans les services de la Région du Centre.

 

Ça suffit pour les mototaximen !

Des accidents, des étales renversées, des personnes blessées. Dans les urgences des hôpitaux, les cas de malades et de handicapés victimes de ces conducteurs imprudents ne sont plus dénombrables. Les fêtes de fin d’années sont souvent très meurtrières. Le moment est donc propice pour sonner la fin de la récréation et appeler au respect de la réglementation en la matière. C’est donc la fin du désordre dans la capitale du Cameroun. Dans quelques mois accueille le CHAN et la CAN. Le siège des institutions doit montrer le bon exemple.

 

Lire à ce propos l’arrêté conjoint signé par le Délégué du gouvernement auprès de la Communauté urbaine de Yaoundé et le Préfet du département du Mfoundi du 12 janvier 2012

 

Par ailleurs, Nasseri Paul Bea donne « quatre jours pour sensibiliser ceux qui ne sont pas là. A partir de mardi (11 novembre 2019, Ndlr) nous allons commencer à sévir », précision faite au micro de la CRTV. Apres la Communauté Urbaine de Yaoundé et la préfecture du Mfoundi, le dossier moto taxis de Yaoundé est désormais sur la table du gouverneur de la région du Centre.

 

LIRE AUSSI : Circulation à Yaoundé : les motos taxis envahissent le centre-ville

 

Danielle Mouadoume B.

Danielle Mouadoume

Laisser de bonnes traces.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.