Musique : Kareyce Fotso de nouveau sur scène à Douala

L’artiste musicienne a revisité une partie de son répertoire et présenté quelques nouveautés au cours d’un concert donné à l’Institut Français de Douala.

Cela fait juste quelques mois, que Kareyce Fotso a joué pour le public de la capitale économique Douala. C’était pour un projet spécial conduit par le Goethe Institut. A cause du caractère inédit des styles mis en exergue avec son binôme à l’occasion, ses fans étaient un peu perdus.

C’est la raison pour laquelle, son équipe et celle de l’Institut Français du Cameroun ont décidé de renouer avec ses fans de Douala à travers un concept nouveau.

Le spectacle

Pendant plus de deux heures, celle que l’on appelle affectueusement la Princesse de Mvog Ada va plonger les spectateurs dans un voyage riche en émotions. Dans un premier acte, elle va reprendre des titres comme Messa, Poala, Mariage forcé ou encore Azany. Des morceaux tirés de Mulato sorti en 2009, Kwenge en 2010 et Mokte en 2014. Trois albums dont la notoriété n’est plus à faire. Comme à son habitude, elle danse, chante, manipule ses instruments, en même temps qu’elle s’amuse avec son public ou son équipe.
D’une voix assurée et qu’elle maîtrise aussi bien dans les graves que les aigus, Kareyce embarque l’assistance dans son univers musical assez diversifié : Jazz, Benskin, Assiko, etc.

Toujours en phase avec ses choristes et ses musiciens, la chanteuse conquiert plus d’un avec ses textes, ses mélodies et sa voix. Ces musiques, font toujours autant danser. Le temps a surtout aidé les fans à mieux maîtriser les paroles.

Des exclusivités au programme

En second lieu, elle a présenté quelques nouveautés, et mêmes des titres jusqu’ici jamais exécutés à Douala. Pour, comme elle l’explique, ils lui donnent leurs avis en vue d’apporter ou non des modifications. C’est que Kareyce sait que ce sont ses fans qui font d’elle la star qu’elle. Quoi de mieux que de leur laisser le libre choix sur ce qu’ils aiment entendre.

En tout cas, c’est sous une salve d’applaudissements nourris que ceux-ci ont été accueillis. Et lorqu’elle est rejoint sur la scène par Sanzy Viany, une autre chanteuse de renom et avec laquelle, elle a fait ses classes, c’est l’apothéose.


Ce 08 novembre encore, Kareyce Fotso compte faire vibrer les murs de l’Ifc et faire danser ceux qui comme la veille, viendront partager avec elle des moments de joie en musique.

Jeanne Ngo Nlend

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.