Nsimalen : Aéroport International de la CEMAC

L’aéroport international de la capitale camerounaise a accueilli quatre Chefs d’Etat et de Gouvernement des pays membres de la CEMAC, à l’occasion du Sommet Extraordinaire de cet espace économique et géographique. Ambiance dans un aéroport, devenu le temps d’un sommet, un hub d’Afrique Centrale.

Ce jeudi à l’aéroport international de Yaoundé-Nsimalen, c’était l’ambiance des grands jours. La présence des forces de sécurité tout le long du trajet était l’augure d’un événement majeur. L’arrivée des hôtes du Sommet Extraordinaire des Chefs d’Etat de la Communauté Économique et Monétaire de l’Afrique Centrale (CEMAC) va s’ouvrir à Yaoundé, ville aux sept collines qui porte sur plusieurs artères, sept drapeaux également. Ceux des six pays membres de la Communauté (Cameroun, Congo, Gabon, Guinée Équatoriale, RCA et Tchad) et le drapeau de la CEMAC. Tous flottent côté Ouest de l’aéroport International de Yaoundé Nsimalen, pendant que les vols commerciaux se déroulent normalement côté Est.

Ce jour, l’aéroport a un air de hub d’Afrique Centrale. On se prêterait presque à rêver de cette fameuse Air CEMAC qui a eu du mal à décoller. Mais ce jour, presque trois ans après l’autre Sommet Extraordinaire de la CEMAC en 2016, dans la même ville, les enjeux sont plus importants. Le 29 Mars 2019 à Ndjamena au Tchad, la 14eme session ordinaire de conférence des Chefs d’Etat avait pris connaissance de l’état d’avancement du processus de rationalisation des Communautés Économiques, dont le Président Paul Biya assure la Présidence dédiée. Car entre la CEMAC et la CEEAC, les bailleurs militent pour une communauté unique.

Pour l’heure, la CEMAC porte bien son identité d’union monétaire. Le CFA de la BEAC est le point commun des six États membres avant d’évoquer les relations de voisinage. Tous ces points seront sans doute à l’ordre du jour des discussions entre les différents Chefs des Exécutifs qui se réunissent ces 21 et 22 Novembre à Yaoundé.

Le Premier à fouler le sol camerounais est le tchadien Idriss Deby. Il est 15h 30 sur le tarmac de l’aéroport. Entre son arrivée et celle de son homologue congolais Denis Sassou Nguesso, deux heures et 15 minutes. Entre temps, Faustin Archange Touadéra président de la RCA, et le Premier Ministre gabonais, Julien NKOGHE BEKALE ont précédé la venue du président Congolais.

 

Quatre arrivées en 135 minutes, soit une moyenne de 34 minutes d’écart entre les quatre. Tous les hôtes ont été accueillis à leur descente d’avion par le Premier Ministre du Cameroun, Chief Dr Joseph Dion Ngute, représentant le Président Paul Biya, qui les recevra plus tard ce jeudi au dîner d’État offert par lui et Madame Chantal Biya à leurs hôtes au Palais de l’Unité. Le Sommet en lui-même se déroule ce vendredi 22 Novembre et les résolutions sont fortement attendues. L’histoire retiendra néanmoins qu’en ces deux jours de bal aérien des avions d’Afrique centrale sur le ciel camerounais, Yaoundé-Nsimalen est l’aéroport International de la CEMAC.

DANIA EBONGUE.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.