Afreximbank: alléger les conditions de financement des PME

Ainsi se résument les réactions des opérateurs économiques, ce 11 décembre au Hilton hôtel, à la nouvelle d’ouverture de siège, Bureau régional Afrique centrale de cette banque panafricaine, bientôt à Yaoundé.

 

Godefroy Kouokam Fopassi, Opérateur économique

C’est une opportunité pour les entrepreneurs locaux. Ça vient compléter la panoplie d’outils qui existent déjà, en encourageant les entrepreneurs à explorer le marché sous régional et régional. Dans ce sens, c’est une très bonne initiative. Par contre dans la présentation des solutions, on se rend compte, on sera encore un peu plus dépendant des banques commerciales pour pouvoir accéder aux outils proposés par Afreximbank. C’est déjà bien qu’elle s’installe, mais il y a encore des efforts à faire pour que le nombre d’entrepreneurs en profitent.

Elissan Mbang Ekotou, PDG d’une entreprise

Nous avons été surpris que les banques locales traitent déjà avec Afreximbank. Nous avons remarqué également qu’ils ont des produits innovants qui permettent de soutenir l’exportation de nos matières premières. Ils ont souligné un volet qui pourrait intéresser le monde des start-up, des jeunes entreprises. Ils ont des formules qui peuvent aider les entrepreneurs des produits locaux à se développer. Par exemple, nous revenons d’une mission en Chine où nous avons présenté le Gari de manioc. Les Chinois ont tellement aimé qu’ils m’ont demandé 100 mille tonnes de ce Gari. C’est là que Afreximbank peut vraiment nous soutenir. Cependant, nous nous demandons bien comment ça va se passer ? Comment obtenir des financements des banques locales surtout pour les PME fragiles ?

Luc-Magloire Mbarga Atangana, Ministre du Commerce

Ce forum d’affaires est intéressant. Il est question de promouvoir l’industrialisation et le développement des PME. Afreximbank vient à point puisque nous travaillons à la mise en œuvre du Plan directeur d’industrialisation du Cameroun. Nous sommes aussi à la veille de l’entrée en vigueur de la zone de libre-échange continentale africaine. C’est une opportunité inouie pour le continent africain. Les pas qu’Afreximbank est en train de poser sont les pas qui vont faire de l’Afrique le monde de demain. Elle permet de produire au Cameroun et en CFA, mais on peut vendre en Zambie ou en Éthiopie.

Propos recueillis par @Dieudonné Zra

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.